premium1
premium1
gens assis dans un bus aveec leur smartphone et des masques

3 Français sur 4 inquiets quant à la sécurité de leurs données personnelles

Le 23 janv. 2018

Enfin ! Ça y est ! La majorité des Français a conscience de l'usage potentiellement abusif de leurs données personnelles sur le Web... mais ils sont encore très peu à prendre des mesures pour lutter contre les abus.

Au commencement, le Web était perçu comme une terre de libertés dans laquelle chacun allait et venait librement… Mais désormais que quatre milliards d’individus y ont accès, une bonne partie de ce qu'ils y font est capté.
La MAIF et Reputation Squad ont mené une enquête pour évaluer le degré de conscience des Français vis-à-vis des abus que la collecte de leurs données personnelles peut entrainer. Ils ont également interrogé nos compatriotes pour déterminer les mesures envisageables pour conserver ces informations.

Captation des données personnelles : l'inquiétude monte

75 %
D'après l'étude, 3 Français interrogés sur 4 seraient inquiets quant à la sécurité de leurs données personnelles.
Facebook serait particulièrement au centre de ces craintes puisque 87% de Français redoutent que l’entreprise ait accès à leurs données privées.

Le secteur privé n’est pas le seul à susciter une certaine angoisse : seulement 2% des personnes interrogées se sont dites prêtes à confier leurs données de santé à l’État.

Malgré tout, les internautes français ne réduisent pas leur usage du Web, et plus particulièrement des réseaux sociaux. Selon l’étude, la moitié des internautes questionnés pensent même publier deux fois moins de statuts Facebook qu’ils ne le font en réalité. Sur Twitter, même constat : ils oublieraient avoir écrit 1 tweet sur 5, et 1 retweet sur 5 serait partagé sans que l'utilisateur n'ait consulté le lien inclus dans le tweet initial…

Une prise de conscience plus théorique que pratique

10 %
des 0-18 ans assument ne rien mettre en œuvre pour protéger leurs données personnelles.
80 %
d’entre eux conservent une application malgré le fait qu’elle collecte de manière abusive des informations privées.
20 %
La génération suivante n'est pas nécessairement plus prudente puisque chez les 19-30 ans, 1 personne sur 5 utilise un trackeur d’activité.
Plus globalement, les Français restent passifs et désinvoltes face à l’utilisation de leurs données.

Par exemple, 1 internaute sur 2 avoue ne jamais lire les conditions générales d’utilisation des services qu'ils adoptent. Il faut dire que les CGU de Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, Pinterest ou encore Reddit contiennent en moyenne 6 508 mots, suffisamment pour décourager les utilisateurs. Il semblerait également qu’une partie des millennials se soit résignée à partager leurs données pour profiter de contenus attractifs.

Avec la mise en place le 25 mai prochain du Règlement européen sur la protection des données (RGPD), les données des utilisateurs devraient être mieux protégées. Mais si les amendes qu’elle promet sont lourdes, les acteurs du e-commerce sont, à l’heure actuelle, loin d’être prêts à l’appliquer.
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.