diy

Combien vous rapporte la conso collaborative ?

Nouvelle mode ou économie d’avenir, la consommation collaborative séduit les Français. Mais comment leur profite-elle ?

Cofidis et CSA publient les résultats du second volet de son baromètre sur le Pouvoir d’achat des Français, dédié aux pratiques de la consommation collaborative.

Les Français : fervents utilisateurs et acteurs des nouveaux moyens de consommer

95 %

Achats malins, déplacements partagés, récup’, bricolage… Aujourd’hui, 95% des Français ont déjà eu recours à cette nouvelle économie (covoiturage, location de biens…).

 

En outre, 81% ont déjà proposé une prestation de consommation collaborative (revente de produits, location de biens…).

Moteurs du modèle, les 25-34 ans et les CSP+ sont respectivement 98% et 96% à utiliser les services de consommation collaborative, ainsi que 92% et 86% à en être les acteurs.

 

Des économies et des gains concrets : près de 500€ en moyenne

En général, les Français capitalisent en moyenne 495€ par an ; quand au total, ce sont en moyenne 613€ qui sont gagnés / économisés chaque année par les jeunes consommateurs de 24 à 34 ans et près de 686€ par les CSP+.

Aujourd’hui, alors qu’un Français sur quatre pense que les pratiques de consommation collaborative pourraient constituer une part importante de ses revenus à l’avenir, c’est près de quatre jeunes sur dix et d’un CSP+ sur trois pour qui cela se révélera être une réalité.

Faire des économies ou gagner de l’argent est d’ailleurs le principal intérêt évoqué par les Français pour participer à la consommation collaborative. « Se sentir utile » ne vient qu’en 3ème position. Enfin, 35% des Français consomment différemment pour rentabiliser ou amortir un achat, et réduire leur consommation.

Les services de mobilité ou de location d’appartements plutôt plébiscités par les jeunes

Certaines pratiques sont bien ancrées dans la population.

70 %

Plus de 7 Français sur 10 ont déjà procédé à un achat malin : ils sont 76% à avoir déjà acheté un produit d’occasion, et 71% à en revendre.

D’autres sont en revanche plutôt l’apanage des jeunes générations. Si le covoiturage est largement démocratisé (près d’1 Français sur 3 en a déjà fait en tant que passager ou conducteur), la location de véhicules entre particuliers est plutôt réservée aux jeunes entre 25 et 34 ans, qui sont 21% à y avoir déjà fait appel vs 8% pour la population au total.

De même, louer l’appartement d’un particulier est une activité plus prisée par les jeunes adultes, qui sont aujourd’hui 54% à utiliser cette pratique.

En deuxième position, les CSP+ qui sont 38% à utiliser ces plateformes.

Côté finance, les Français ne sont pas disposés à réaliser un crédit entre particuliers

81 %
81% de la population déclare ne pas être prête à financer le crédit d’un autre.

Chez les 25-34 ans, seuls 28% se disent prêts à financer un crédit sur ces plateformes, suivi des CSP+ avec 25%. La volonté d’emprunter demeure plus importante que celle de prêter : sur les 21% des Français ayant déclaré être susceptibles de réaliser un prêt entre particuliers, plus de la moitié envisagent d’emprunter une somme supérieure à 1 000€ (6 929€ en moyenne). A l’inverse, le montant des sommes potentiellement prêtées serait plus faible, et s’élèverait en moyenne à 1 497€ pour les 19% de la population se déclarant enclins à prêter leur argent sur une plateforme dédiée.

Pour la majeure partie des Français, soit 74%, les pratiques de consommation collaborative qui consistent à vendre, acheter, louer, prêter et échanger des produits et services entre particuliers ne représenteront pas une part importante de leurs revenus demain.

Toutefois, les jeunes (41%) et les CSP+ (32%) sont plus convaincus que la consommation collaborative pourrait constituer une part non négligeable de leurs revenus dans le futur.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.