premium 1
premium 1 mobile
actu_27117_vignette_alaune

1 seconde pour donner

Le 29 juin 2015

Aujourd'hui, nous gagnons une seconde. L'idée derrière #1SECONDFOR ? Inciter les tweetos à l'utiliser en tweetant pour une association caritative. Une opération de « crowdspeaking » signée Marcel.

Aujourd’hui, le 30 juin 2015, la journée durera une seconde de plus que d’habitude. À 23h59 et 59 secondes, les horloges atomiques du monde entier s'arrêteront l'espace d'une seconde, elles afficheront 23:59:60, avant d'indiquer finalement 00:00:00 au matin du 1er juillet 2015. Cette seconde de plus permet de faire coïncider notre temps universel avec les rotations de la Terre.

Tout le monde aura finalement une seconde de trop dans sa journée. Pour pallier à ce trop-plein de temps, Marcel vous propose d’utiliser ce moment pour participer à une « #1SECONDFOR ». L’idée : prendre cette seconde pour tweeter pour une association.

Parce que finalement – comme le fait si justement remarquer l’agence – une seconde ce n’est pas grand-chose. C’est juste le temps qu'il vous a fallu pour réaliser que vos clés que vous cherchiez partout étaient dans votre poche ou encore le temps pendant lequel vous avez vérifié votre mèche dans le miroir pour la 25e fois de la journée.

Or cette seconde peut faire la différence. C’est là tout le principe du « crowdspeaking » : plein de petites voix pour en faire un grand cri d’alarme. Alors Marcel vous laisse le choix, voulez-vous donner votre seconde à Médecins Sans Frontières pour alerter sur les conflits oubliés, au Refuge pour agir contre l’isolement des jeunes, à WWF pour inverser le changement climatique, à Keep a Breast pour sensibiliser les jeunes générations au cancer du sein, à Reporters Sans Frontières pour défendre la liberté de l’information, ou encore à Cé ke du Bonheur pour améliorer le quotidien des enfants hospitalisés ?

Un site dédié à été créé : 1secondfor.org. Il permet d'envoyer un tweet pré-écrit pour former une armée de messages jumeaux sur le net et donner plus d'importance à leur fond qu'à leur forme. Ils commencent tous avec cette phrase : « J’ai donné #1SecondFor..., et vous devriez également ! » et se poursuivent avec mot spécial en fonction de l'association à laquelle vous avez choisi de donner votre seconde.

Et pour l’anecdote, l’ajout de la dernière seconde « intercalaire » date du 30 juin 2012. A l’époque elle a été la cause de quelques bugs sur des sites internet – notamment sur LinkedIn – car cette seconde de trop n’est pas prévue dans les programmes et menace la synchronisation de l’heure des sites sur celle de l’horloge atomique. En prévision Google envisage de retarder ses horloges d'une seconde en fin de journée ou de diviser cette seconde intercalaire en millisecondes qui seront progressivement ajoutées au système.

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.