premium 1
premium1
RYAN GOSSLING BEAUTY

Une I.A. note votre beauté en 2 clics

L'ADN
Le 20 déc. 2016

Une agence japonaise a développé une intelligence qui scanne votre visage et note votre beauté sur une échelle de 0 à 5.

L’initiative vient de l’agence Party, un laboratoire créatif qui aime plonger les mains  dans le code et la tech pour sortir des expériences et  des objets qui nous plongent dans de nouvelles formes de créativité plus ou moins sensées comme cette perruque équipée d’écouteurs pour partager un bon son entre amis.

Song Wig from PARTY on Vimeo.

Un de leur dernier projet vous permet de noter votre beauté en 2 clics. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur la plate-forme Deeplooks, de télécharger une photo (ou d’en prendre une à partir de votre webcam), et de laisser travailler l’algorithme pour connaître votre note sur 5.

Ce mystérieux algorithme aurait pris en compte les différents types de beauté en fonction des régions du monde pour vous indiquer un « score à ne pas trop prendre au sérieux » comme spécifient les créateurs. L’idée qu’une intelligence artificielle puisse évaluer une beauté n’est pas neuve. Entre autres exemples, en septembre dernier, un concours de beauté mené par une IA avait été qualifié de raciste car il excluait toutes les peaux foncées… Car n’oublions pas que derrière l’algorithme, il y a encore un être humain avec sa vision plus ou moins subjective de la beauté. Dans la plupart des cas, l’IA ne fait qu’appliquer ce modèle (avant de potentiellement auto-apprendre).

Ici, le projet Deeplook vise à mettre en exergue les applications possibles pour les individus et les entreprises. Avec une technologie comme celle-ci, il serait par exemple possible de contrôler la santé de votre peau jour après jour, de sélectionner la meilleure paire de lunette en fonction de la forme de votre visage, analyser la personnalité de quelqu’un en fonction de ses traits de visage, etc.

Mais voilà, accepter la propagation de ce type de technologie, c’est accepter de construire un monde totalement objectif où la vision unique primerait au détriment des milliards de regards qui font l’esthétique et la diversité… Ceci dit en toute subjectivité. Bien entendu.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.