actu_30311_vignette_alaune

Une folle campagne pour le pain

Des tartines de coléoptères au petit déjeuner ? Il semblerait que ce soit le menu du futur. Mais qui dit tartines, dit pain. Un aliment que l’agence suédoise Edelman Deportivo encourage à consommer dans la nouvelle campagne de Brödinstitutet, l’Institut du pain Suédois.

La dernière campagne de Brödinstitutet, l’Institut du pain Suédois présente un monde post-apocalyptique où évolue une cuisinière-robot nommée Berit. Elle explique que le monde et le climat ont vécu de profondes transformations, que des fermes urbaines rooftop sont très populaires, et que le plus haut building de la ville fait office de cellule solaire. Les habitants se déplacent en métro volant, lisent le journal à l’aide de lunettes lasers, attrapent les insectes avec leurs langues de reptiles et ont des jambes bioniques. Ainsi, la cuisinière encourage les Suédois à manger entre six et huit tranches de pain par jour. Ce spot désigne le pain comme étant l’aliment du future. En effet, le pain est un aliment éco-responsable avec une faible empreinte carbone.

 

Brödinstitutet, est membre d’une organisation commerciale représentant les boulangers et les pâtissiers Suédois, à l’origine de cette campagne loufoque. Ladite campagne a également pour objectif de contrer un phénomène qui prend de l’ampleur en Europe : le « Paleo » diet, un régime excluant tous les aliments à base de glucides, le pain compris. Ce qui inquiète les boulangers-pâtissiers. « 83% des Suédois disent aimer le pain, mais à cause des nouvelles tendances bien être/santé, la consommation de cet aliment a baissé » déclarait un membre de l’agence créative Edelman Deportivo à AdFreak. « A travers cette publicité, nous voulions changer ces idées reçues en mettant en avant les avantages du pain vis-à-vis du changement climatique. Nous avons choisi notre très sympathique amie aux jambes robot pour diffuser le message ».

Depuis début février, Brödinstitutet sillonne les routes de Suèdes et va à la rencontre des adolescents dans les écoles du pays pour faire l’apologie du pain, l’aliment du futur. Le menu ? Bagels aux criquets, sandwichs aux sauterelles et crackers aux larves. « Nous avons défié les enfants de troquer leurs déjeuners habituels avec des tartines aux insectes et ils ont été très courageux » explique un membre de l’Institut. « Leurs réactions ont servi de contenus pour alimenter les réseaux sociaux ». 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.