actu_23128_vignette

Une appli pour choisir son tatouage

P.Ink pense que les tatouages peuvent masquer les stigmates de la mastectomie. Et pour convaincre celles qui n'osent pas franchir le cap, les tatoueurs proposent une application qui permet d'en tester plusieurs de chez soi avant de se lancer.

Un collectif d’artistes tatoueurs d’Amérique du Nord a imaginé cette plate-forme destinée aux femmes qui, après un cancer du sein, ont subi une mastectomie et portent à vie les stigmates de l’opération. Le tatouage peut se révéler une formidable alternative : malheureusement par peur de l’aiguille ou manque de connaissance, peu d’entre ces femmes osent passer le pas des salons de tatouage. L’association P. Ink a donc décidé de contourner le problème en s’invitant directement dans leur intimité. Elle a créé l’application Inkspiration qui permet à l’utilisatrice de choisir une forme de buste ou de télécharger une photo personnelle, et de tester les tatouages (parmi des centaines proposés) directement sur sa poitrine. L’outil est fluide : du bout des doigts, le dessin peut être déplacé, agrandi ou diminué. Une fois la sélection faite, l’application oriente l’utilisatrice vers une liste de tatoueurs en mesure d’exécuter le dessin.

Une initiative menée par Crispin Porter + Bogusky et plus particulièrement son directeur Noel Franus qui a été marqué par le combat de sa belle-sœur contre le cancer. En plus de cette plate-forme, P. Ink organise également une journée de rencontre entre tatoueurs et survivantes du cancer du sein. Les tatouages sont effectués gratuitement grâce à l’aide de dons.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.