habillage
actu_26294_vignette_alaune

Un café pour un bâillement

Le 6 mai 2015

Pour les cafés Pelé, l’agence Lew’LaraTBWA déclenche une chaîne de bâillements dans une station de métro de São Paulo à l’aide d’écrans. Contagieux !

Il est vrai que voir quelqu’un bâiller donne envie de bâiller à son tour. Plus exactement, selon Olivier Walusinski, médecin spécialiste du bâillement, « 75 % de la population est sensible au bâillement des autres ».

À la vue des vidéos d’hommes et de femmes qui bâillent les utilisateurs du métro se mettent à bâiller à leur tour. Or la cible des producteurs de café sont justement les gens fatigués. Conclusion : si vous ne savez pas comment toucher votre cible au moment le plus propice, provoquez vous-même le moment. Judicieux ! Et dès la chaîne de bâillements lancée, des hôtesses apparaissent pour proposer une bonne tasse de café Pelé aux passagers fatigués.
L'évènement est signé Lew'LaraTBWA.

Même si l’association bâillement et café semble tout à fait naturelle,  la campagne « Epidemia de Bocejos » a un petit goût de déjà-vu. La marque de café Douwe Egberts avait réalisée en juillet 2013 une campagne intitulée « Bye Bye Red Eye » qui détectait grâce à un logiciel de reconnaissance faciale les gens en train de bâiller et leur offrait un café.

L'ADN - Le 6 mai 2015
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.