actu_25707_vignette_alaune

Tinder hacké : quand les mâles se draguent

Prenez un homme lassé d’entendre ses amies déçues de rencontrer des rustres sur Tinder. Ajoutez-y un poil de hack, et vous aurez probablement les échanges les plus improbables qu’il ait été donné de voir sur l’app : des hommes, hétéros, qui discutent (ou plutôt qui flirtent carrément) entre eux.

Tinder a les défauts de ses avantages : l’application de dating la plus utilisée du marché permet d’avoir accès à un large choix de prétendant(e)s et de jouer sur l’immédiateté, le tout en quasi toute impunité. Seulement, derrière un écran, il est vite facile de laisser libre cours à ses pulsions goujates.

Un programmeur américain, fatigué d’entendre ses amies se plaindre à ce sujet, a décidé de hacker l’application. L’idée : faire converser entre eux deux hommes hétérosexuels, chacun pensant s’adresser à une femme.

En créant un faux profil, notre hackeur attendait simplement que deux victimes mordent à l’hameçon pour les faire matcher.

Le résultat est franchement drôle : les utilisateurs sont tellement dedans qu’ils préfèrent croire à des erreurs de pronoms plutôt que d’envisager un bug réel de l’appli. Les réactions sont aussi différentes que les profils : si certains sont vraiment fâchés, d’autres rigolent de la blague et une dernière catégorie reste dans l’incompréhension la plus totale.  « Ils ignorent tous les signes, tous les trucs bizarres », a déclaré le vengeur de ses dames à propos des utilisateurs. « Quand quelqu’un est aussi impatient pour prévoir une rencontre, sans connaître aucun détail ou information sur l’autre personne, c’est peut-être mérité après tout ».

Pour jeter un œil aux diverses conversations, c’est par ici !

 

 

 

Source photo : Chris Goldberg

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.