actu_22810_vignette

The Museum of Important Shit

En marge de son projet 20.000 Days on Earth, Nick Cave ouvre son musée des merdes importantes : une espace virtuel dédié aux choses insignifiantes qui pourtant ne manquent pas de charmes.

Dans 20.000 Days on Earth, Nick Cave nous donne l’occasion de le suivre pendant 24h sous l’œil aguerri des réalisateurs Iain Forsyth et Jane Pollard. 24h dans son intimité où se mêlent musique, poésie et rencontres avec de nombreux artistes qui ont jalonné la vie du musicien : Warren Ellis compositeur, musicien et ancien membre de Nick Cave and the Bad Seeds, tout comme Blixa Bargeld aujourd’hui leader du mythique groupe berlinois Einstuerzende Neubauten. Son ami et acteur Ray Winston figure également dans le documentaire, ainsi que Kylie Minogue, avec qui Nick Cave avait chanté en duo ‘Where The Wild Roses Grow’, Martin Gore et Dave Gahan de Depeche Mode. Une immersion totale dans son univers artistique, ses inspirations, ses envies, le jour de son 20 000ème jour sur terre (l'artiste a 54 ans cette année). Présenté au Sundance Film Festival 2014, ce film à mi-chemin entre la fiction et la réalité a remporté le Word Cinema Documentary awards, dans les catégories Direction et Edition. 

«Cette journée est à la fois plus réelle et moins réelle, plus vraie et moins vraie, plus intéressante et moins intéressante que mon jour actuel, tout dépend de la manière dont vous la regardez », explique Nick Cave.

Aujourd’hui, l’artiste applique ce principe à toutes ces choses qui n’ont que la valeur qu’on leur accorde et créé The Museum of Important Shit : traduisez par le musée des m*** importantes. L’idée est née pendant le tournage du film, lorsque Nick Cave et Warren Ellis se sont remémoré une anecdote au sujet de Nina Simone : avant un concert, la chanteuse était d’humeur exécrable. Arrivée sur scène, elle a soudain collé son chewing-gum sur le piano et ce simple geste a changé la donne. En véritable virtuose, elle a donné un concert exceptionnel. Nick Cave se souvient de ce moment rare et Warren Ellis quant à lui est toujours en possession du fameux chewing-gum. Il fait partie aujourd’hui du musée virtuel au même titre qu’un sac Kylie ou encore un buste de Jésus-Christ, tous deux soumis par Nick Cave. Ce musée est ouvert à tous, chacun peut y exposer son bien le plus précieux.

Ce concept de musée est soutenu par Film4, l'une des sociétés de production responsables de 20.000 Days on Earth, l’agence Somethin 'Else et est supervisé par Iain Forsyth, Jane Pollard.

«Je suis un grand collectionneur de choses depuis le début, vous savez, comme un enfant avec ses billes et ses bouts de ficelle dans la poche», commente Nick Cave sur le projet.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.