actu_23606_vignette

Rue du Commerce interdit aux femmes

Hier, le site e-commerce a surpris les internautes avec un encart sur sa home page : « Site interdit aux femmes » . Les réactions divergent et créent le débat. Nous, on a trouvé ça très drôle.

Le site de e-commerce a fait parler de lui en proposant un accès à son site internet exclusivement réservé aux hommes. En chargeant la page, un encart semblable à ceux vérifiant la majorité pour les sites pornographiques, prévenait du contenu à venir et pouvant heurter la sensibilité de ces chères dames. Le site accessible en cliquant soit sur « Je suis un homme », ou sur « Je suis une femme, je continue (même pas peur) » s’annonce donc dès le début être moins sexiste qu’attendu.

Mais c’est le nouvel onglet « la page interdite » qui a suscité le plus de critiques, accessible uniquement par mot de passe, caché sur le Twitter de la marque. Une fois trouvé, la nouvelle plateforme « faite spécialement pour toi, Homme » propose des astuces pour ceux qui s’y prennent comme des pieds avec leur bien-aimée. Des mots d’excuse à déballer en cas de craquage financier pour une énième TV dernier cri, les cadeaux à offrir en fonction d’une moyenne ou grosse boulette ou encore comment marquer des points auprès de sa compagne.

Rue du Commerce.fr reprend les clichés, et joue la grossièreté c’est évident mais c’est plutôt bien pensé et drôle. Certains hurlent au sexisme comme Le Figaro ou L’Express, d’autres, saluent l’humour décalé dont fait preuve la marque. Sur Twitter, la marque et ses deux femmes community manager jouent les câlines et rappellent avant tout le caractère humoristique et le second degré de cette opération que beaucoup ont oublié. D’autant plus qu’elles avaient été prévenues dès le début. Il ne fallait pas cliquer Mesdames. La Directrice Générale Adjointe, Sylvie Latour précise même que la campagne avait pour but de lancer un site pour les hommes tout en incitant les femmes à se rendre sur le site. Bingo. Le traffic du site a été multiplié par deux et le chiffre d'affaire s'est vu augmenter de 30%. Le parti pris "caricaturé" est 100% assumé afin d'émerger face à une concurrence accrue.

Récemment, l’opération de Mensquare avait créé un peu trop facilement le même « engouement » : le second degré était aussi subtil que ses blagues sexistes.

Une opération inversée debrait bientôt être disponible sur Rue du Commerce.fr : cette fois-ci ce sont les hommes qui seront interdits. A suivre…

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.