actu_18747_vignette

Prada : mode pour corps mutants

Prada s’interroge sur l’avenir de la mode à travers la mutation du corps des femmes. Des images aussi sublimes que troublantes signées Luc Gilford.

The Future of flesh pose la question de la femme de demain et de l’avenir des chairs. Si, au fil des décennies ou simplement des saisons, les femmes voient leur structure osseuse changer, leur texture de peau et de cheveux se modifier, la mode doit sans cesse se réinventer pour s’adapter à ces nouveaux corps et toujours à leur personnalité. Une philosophie chère à Prada qui, pour la traduire en images, a fait appel à Luke Gilford.

Le photographe a puisé dans l’esthétisme fétichiste et la modification corporelle pour y trouver des symboliques fortes et futuristes: la femme y est représentée comme un être en mutation perpétuelle. Le latex fait office de seconde peau ; les corsets et accessoires que l’on imagine conçus d’acier chirurgical, servent à souligner ces changements. Les femmes sont parées de la collection automne-hiver 2013 de Prada.

Autre symbolique forte, le choix de Janes Fonda comme narratrice. La marque prouve ainsi, en ayant choisi une figure fondatrice du féminisme contemporain, qu’elle sait s’adapter à la morphologie féminine, évoluer avec le temps, les saisons, sans jamais dénaturer la personnalité des femmes.

Sur ce projet, Luke Gilford a travaillé avec l’agence Logan & Sons. La bande son est signée Jake Shears, un ancien des Scissor Sisters.

« Une caractéristique centrale de la mode, c'est qu'elle évolue dans le temps. Comme la culture, nous avons récemment commencé à repenser au corps de cette manière-là », explique Luke Gilford. «Le corps est en train de fusionner avec la mode de manière très intéressante. Google Glass, par exemple, est à la fois une posture mode et un portail vers des mondes virtuels. Je trouve cela aussi sexy qu’étrange - un fantasme tiré de la science-fiction devenu une réalité. Le titre lui-même - The Future of Flesh - est un clin d'œil à cette évolution ».

Sylvie Le Roy

 






premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.