Pepe the Frog mort

Pepe the Frog tué par son créateur

Devenu malgré lui le symbole de mouvements d’extrême droite, ce pauvre Pepe a fini par passer l’arme à gauche : c’en était trop pour son créateur…

Lorsque l’artiste Matt Furie présentait au monde sa BD Boy’s Club en 2005, il était loin d’imaginer la destinée qui était réservée à l’un de ses personnages, Pepe the Frog.

Boy's Club Pepe the Frog

Devenu meme à la suite d’un épisode ou Pepe se soulage, de nombreuses célébrités s’en emparent : Katy Perry, Nicki Minaj… et Donald Trump himself.

Une association qui n’a pas manqué de séduire certains milieu d’extrême droite, qui n’hésitent pas à associer la grenouille à des illustrations antisémites. Pendant la dernière campagne présidentielle américaine, Hillary Clinton n’avait par ailleurs pas manqué de partager un montage photo de Trump et ses soutiens, parmi lesquels figurait Pepe.

Il n’en fallait pas plus pour que de meme inoffensif, Pepe the Frog devienne le symbole de suprématistes blancs.

Si Matt Furie a plusieurs fois exprimé son mécontentement d’une telle appropriation, il a récemment choisi d’employer les grands moyens en envoyant sa créature au paradis des grenouilles : dans une nouvelle BD, les compagnons de Pepe the Frog assistent à ses funérailles – un moyen d’enterrer une pesante paternité.

Pepe The Frog mort

Radical, mais Matt Furie ne pouvait plus sauver le batracien : sa tardive tentative de récupération avec le hashtag #SavePepe n'avait pas vraiment fonctionné...

Pepe The Frog: From Innocent Meme To Hate Symbol
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.