habillage
premium1
premium1
actu_21142_vignette

Obama, le Selfie de trop

Le 7 avr. 2014

Le Selfie de David Ortiz et Obama agace fortement la Maison Blanche qui apprécie peu la récupération commerciale de Samsung. L’affaire est désormais entre les mains des avocats.

La semaine dernière, le 1 avril, Barack Obama a reçu à la Maison Blanche l’équipe de baseball de Boston, les Red Sox. Une rencontre dans une ambiance sympathique et détendue qui a permis à la star de l’équipe, David Ortiz, de se fendre d’un petit Selfie avec le président des Etats-Unis himself.

Un cliché que David Ortiz n’a pu s’empêcher de partager sur son compte Twitter agrémenté de la petite phrase « What an honor! » et qui aurait pu garder le statut de bon souvenir si Samsung ne s’en était pas mêlé. La marque qui, selon Sport Business Insider, aurait signé récemment un contrat publicitaire avec le sportif, a aussitôt relayé le fameux tweet auprès de ses 400 000 followers, tout en se félicitant dans un communiqué, de l’utilisation d’un de ses appareils pour la réalisation de ce Selfie .

Un buzz qui n’est pas sans rappeler celui du fameux Selfie d’Ellen DeGeneres pendant les Oscars. La maîtresse de cérémonie s’était immortalisée avec une brochette de stars, le Galaxy Note 3 en main. Une fois postée sur Twitter, la photo a été retweetée pas moins de 3 427 549 fois. Un geste que l’on a pensé un moment spontané, jusqu’à ce que l’on découvre qu’il s’agissait en réalité d’une opération de communication orchestrée par Samsung.

Reste à savoir si Samsung est aujourd’hui derrière le Selfie de David Ortiz. On sait, depuis celui de d’Ellen DeGeneres, que la marque est tout à fait capable d’avoir préparé ce coup publicitaire en amont. David Ortiz a pourtant déclaré au Globe, jeudi dernier, que le Selfie était de son seul fait et ne faisait l’objet d’aucun deal avec Samsung. La marque quant à elle n’a pas encore réagi.

Mais le doute subsiste et la Maison Blanche n’a pas du tout apprécié que l’image de son président soit prétexte à de la publicité : elle avait exprimé son mécontentement le jour même. Depuis, l’affaire a pris une tout autre tournure puisque Dan Pfeiffer, conseiller principal à la Maison Blanche, a déclaré dimanche sur CBS dans l’émission Face the Nation, que l’affaire était désormais entre les mains des avocats.

«Nous avons eu des échanges avec Samsung sur ce sujet et exprimé nos préoccupations... Nous avons laissé cette conversation à nos avocats. […] Obama, de toute évidence ne savait rien de la connexion avec Samsung. […] Peut-être cela va-t-il signer la fin de tous les Selfies. […] En général, chaque fois que quelqu'un tente d'utiliser l’image du président à des fins commerciales, c'est un problème avec la Maison Blanche. »

Une affaire qui tend à poser la question de l’utilisation de l’image du Président des Etats-Unis par les marques. Il faut dire que depuis son élection le portrait de Barack Obama fait l’objet de détournement en tous genres, des T-Shirt aux plantes décoratives, en passant par des objets des plus saugrenus. Son slogan « Yes, we can » est même détourné : en 2009, un an après les élections présidentielles, Ben & Jerry lançait la glace Yes Pecan. Michelle Obama en a elle-même fait les frais, à la même époque, avec la société Ty Inc. qui voulait utiliser le nom de ses filles pour renommer des poupées de sa gamme Beanie Babies: les poupées se seraient appelées Sweet Sasha et Marvelous Malia. Michelle Obama s’y est formellement opposée, la société a donc opté pour Marvelous Mariah et Sweet Sydney.

En 2009, la Maison Blanche avait alors déclaré: « Nos avocats travaillent sur ​​le développement d'une politique qui permettra de protéger l'image présidentielle tout en faisant attention à ne pas étouffer l'enthousiasme débordant du public pour le président. » Depuis, les équipes de Barack Obama surveillent de très près ce qui touche à l’exploitation de son image et notamment sur les réseaux sociaux. La société Weatherproof en a fait les frais: en 2010, elle a dû retirer sa campagne d’affichage à Time Square sous prétexte qu’elle mettait en scène Barack Obama avec le slogan A leader in style.

Via Boston

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.