habillage
premium 1
premium1
actu_23611_vignette

Mouvement de libération des filles II

Le 6 nov. 2014

Goldie Blox, la poupée bricoleuse qui brise les diktats féminins casse à nouveau la baraque et sort des rangs. C'est orwellien et on adore!

L’inégalité entre hommes et femmes est un sujet qui revient de plus en plus : après le harcèlement de rue et le débat relancé au début de la semaine à cause de différences de prix entre des produits de consommation féminins et masculins, cette fois-ci ce sont les jouets qui s’emparent du sujet et plus particulièrement la stigmatisation du rôle féminin dans la société. Après Bob le Bricoleur, le laboratoire de Dexter et Jimmy Neutron, place à Goldie Blox et sa nouvelle publicité produite par Sociéty.

Goldie Blox est une start-up dont les projets sont devenus réalité grâce à la plateforme de crowd-funding Kickstarter. Créée par Debbie Sterling, l’entreprise s'était illustrée l'année dernière en se présentant à travers une publicité étonnante. Elle propose des poupées Barbie plutôt originales qui, au lieu des éternelles chaussures à talons et sacs à mains, portent des salopettes, des baskets et une ceinture porte outils. Au diable le salon de thé entre copines, désormais, grâce aux multiples pièces fournies, les petites filles peuvent jouer à l’ingénieur/inventeur moderne et construire des « movie machines », des lignes de tyroliennes ou encore des guitares originales. Cette nouvelle forme de jeu les pousse à repenser dès leur plus jeune âge, leur avenir professionnel : Goldie Blox a pour vocation de sensibiliser les petites filles aux métiers de STEM (science, technologie, ingénierie et math). En effet, de par la stigmatisation des genres et des professions, peu de jouets sont mis à leur disposition pour les pousser dans cette voie, créant ainsi un secteur dominé par les hommes.

Alors pour promouvoir cette forme de jeu totalement dans l’ère du temps, Goldie Blox donne un coup de massue dans la publicité pour enfants et reprend avec intelligence le spot révolutionnaire de Ridley Scott pour Macintosh, 1984, inspiré du livre du même nom écrit par le visionnaire George Orwell. Sur le morceau de Metric - Help me I'm Alive, ce nouveau spot présente une armada de gamines aussi moroses que le décor, en talons, fourrures roses et paillettes, hypnotisées par la "Big Sister is watching you" vomissant son discours des années 60 : « You are beauty and beauty is perfection ». Ici, Anya Major est remplacée par la mascotte de la Goldie Box, la petite fille en salopette et marteau à la main. Et ce n’est certainement pas pour réparer un talon cassé qu’elle est là.

Un détournement très bien pensé qui sert parfaitement la marque dans son idéologie et apporte un souffle d’air frais dans le cerveau de Barbie. Ne laissez pas votre petite-fille devenir futile.

 

Source: Times

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.