habillage
premium1
premium1
actu_23814_vignette

Mauvaise poche

Le 20 nov. 2014

A quoi peuvent bien servir pots de vins et billets, s’il n’y a pas de poches dans lesquelles les glisser. Au Paraguay, une marque supprime les poches de ses costumes pour éviter la corruption.

Roberto Espinosa est un tailleur de costumes d’Asunción qui a décidé de se liguer ouvertement contre la corruption. En créant des modèles de costumes sans poches, de la veste au pantalon, ceux-ci se transforment ainsi en symbole anti-corruption. La collection homme s’appelle d’ailleurs Ibanez, en « hommage » salé au député José Maria Ibanez, membre du parti de droite du pouvoir et poursuivi pour corruption après avoir avoué faire rémunérer ses employés de maison par le Parlement. La collection femme « Lady Ibanez est prévue et se réfère à son épouse, également impliquée dans l’affaire. L’idée a été largement soutenue : d’après Robeto Espinosa, les commandes affluent et de nombreuses personnes seraient fières de revendiquer ce positionnement anti-corruption.

L’initiative est bien pensée mais fait plus office de symbole que d’efficacité  car il ne faut pas oublier que l’habit ne fait pas le moine.

 

Source: Courrier International

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.