actu_23724_vignette

Les Saints de Sainsburry's

Un film de Noël sur les tranchées pendant la Première Guerre Mondiale n'a rien de très joyeux et pourtant...

Cette année, nous commémorions les cent ans de la Première Guerre Mondiale. Débutée au mois de novembre, les cérémonies et discours sont presque passés inaperçus en France, enterrés par le scandale de Nabilla. Mais outre-Manche, la mémoire leur est moins courte et le patriotisme est même une fierté de la nation anglaise.

Le début du mois de novembre a d’ailleurs été ponctué par de nombreuses initiatives, tant de la part de la Couronne que par ses citoyens : cérémonie de la Famille Royale,  parterre traditionnel de 888 246 coquelicots (équivalent au nombre de disparus) à la Tour de Londres ou la fleur portée au cœur, la statue éphémère Every Man Remembered à Trafalgar Square… Autant d’engagements pour ne pas oublier l’horreur qu’était cette guerre et le nombre de victimes qu’elle a entraîné.

Et c’est pourtant cette même guerre qui a été reprise par la célèbre chaîne de supermarchés Sainsbury’s pour son spot de Noël. Pas très joyeux dira-t-on. Sauf que l’enseigne, en partenariat avec l'association de vétérans Royal British Legion, a repris l’un des évènements les plus touchants de cette période dévastatrice pour les deux fronts ennemis : la fameuse trêve de Noël le long du front de l’Ouest en 1914. Le film, réalisé par Ringan Ledwidge, reprend cet évènement où  britanniques et allemands, alors ennemis, ont effectué un cessez le feu le 25 décembre. La trêve a été déclenchée par des chants de Noël provenant des tranchées allemandes : un soldat britannique s’était alors avancé vers eux en signe de paix.  Les deux armées s’étaient mélangées, le temps que les Etats-Majors des armées respectives  ne dispersent ces élans de fraternité. Sainsburry’s dévoile une initiative touchante et inattendue, qui rappelle d’ailleurs le film Joyeux Noël de Christian Carion. Mais celle-ci est critiquée par The Guardian, la jugeant irrespectueuse et dangereuse... Pour nous, ce retour dans le passé souligne surtout l’importance de l’histoire du partage mais aussi du partage de l’Histoire.

 

La barre de chocolat visible dans le film sera vendue dans les magasins Sainsburry's et la somme recoltée sera reversée à l'association des vétérans Royal British Legion.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.