actu_20713_vignette

Les petits pains chimiques de Subway

L’azodicarbonamide est un agent gonflant utilisé pour confectionner des tapis de yoga ; Subway en met aussi dans ses pains pour leur assurer leur moelleux. Une découverte qui a fait l'effet d’une bombe auprès des consommateurs américains.

Cette molécule chimique, interdite en Europe et en Australie, est un agent gonflant qui permet de faire gagner du volume à une matière, tout en lui assurant une certaine élasticité. La substance serait utilisée pour accroître l'élasticité du caoutchouc dans les souliers et les matelas de yoga : pourtant, au Canada et aux Etats-Unis, la chaîne de restaurants Subway l’utilise, elle, comme additif alimentaire pour la confection de ses pains.

Une découverte peu ragoutante qui a provoqué une immense vague de commentaires et de tweets sur les réseaux sociaux : de nombreux clients ont d’ailleurs déclaré ne plus vouloir retourner  dans des Subway tant que la substance n’aurait pas été retirée intégralement de ses pains.

Une pétition en ligne a également vu le jour, soutenue par une campagne orchestrée par David Ma (writer/inventor) et Melissa Stammer (art director) : elle met en scène de manière très ironique, un cours de yoga où le pain Subway a remplacé le tapis. Les élèves et leur professeur s’essaient avec beaucoup de sérieux à différentes postures : le ‘Roast Beef Warrior’, le ‘Flappy Tuna’, le ‘Veggie Patty Plank’ et le ’Downward Dollar Footlong’.

La pétition a recueilli pour le moment près de 95 000 signatures. En attendant, Subway Canada a déclaré à la QMI avoir entamé le processus de retrait de l'azodicarbonamide dans ses pains.

 

 


premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.