habillage
premium1
habillage
actu_22994_vignette

Les drones mènent la danse

Le 29 sept. 2014

Le Cirque du Soleil nous livre un superbe ballet d’abat-jours, fruit d’une création avec l’ETH Zurich et Verity Studios. Un pur moment de poésie entre l’homme et la machine.

L’université en sciences techniques et naturelles de Zurich s’est associée au Cirque du Soleil pour mettre en scène ses quadricoptères autonomes. Le cirque, réputé pour ses spectacles aussi surréalistes que féériques, a conçu avec l’ETH Zurich une chorégraphie aérienne qu’elle a transposée dans un court-métrage baptisé Sparked : dans un atelier coupé de lumière, une dizaine d’abat-jours prennent vie et se mettent à danser autour d’un artisan hébété. Un jeu de lumières et de mouvements qui tient de la fantasmagorie et qui parvient à faire oublier au spectateur qu’il s’agit en réalité d’une valse de drones. La poésie du Cirque du Soleil associée au savoir-faire technologique d’ETH Zurich livre un sublime spectacle vivant.

Les dix quadricoptères dansants et illuminés donnent l’impression de jouer avec l’artisan et de lui répondre : en réalité, Sparked a été tourné la Flying Machine Arena de l'ETH de Zurich, un atelier  équipé de capteurs de mouvements et dont les données captées génèrent un algorithme en temps réel afin que la chorégraphie soit parfaitement synchronisée.

Ainsi, pas besoin de trucages ou d’effets spéciaux : le langage scénique et corporel des quadricoptères autonomes suffisent à créer un véritable spectacle de magie en temps réel. Un enchantement.

Markus Waibel, co-fondateur de Verity Studios, precise: « Nous sommes en discussion avec le Cirque du Soleil depuis plus de deux ans. Nous partageons ce même point de vue que la technologie peut être utilisée pour étonner le public et raconter des histoires merveilleuses.»


Sylvie le Roy - Le 29 sept. 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.