actu_22729_vignette

Les barbus font pleurer bébé

La preuve est quasi scientifique. Démonstration avec cette campagne Wilkinson qui ferait prendre le rasoir à n’importe quel hirsute pourvu d'autant de cœur que de poils.

Hommes des cavernes, vikings, soixante-huitards et hipster de toutes les nations : tous partagent, depuis l’âge de pierre, la passion pour les poils au menton. Plus viril diront certains, plus tendance diront d’autres ? Une seule certitude : Bébé déteste. Il semblerait que, même si le barbu possède des traits agréables et de bonnes intentions, le nourrisson lui ne perçoit que des ondes négatives lorsque celui-ci se penche vers lui (et au vu des portraits en gros plans relativement effrayants qui composent la campagne, on ne saurait leur donner tort).
Wilkinson Sword décide alors de soutenir la cause des nouveau-nés et supplie les barbus de se résigner à se raser : un tel traumatisme, surtout lorsqu’on est petit, peut détruire une vie. Comme un appel à un retour à la raison, Wilkinson leur crie Free your skin (#Freeyourskin), dans cette campagne terriblement drôle de l’agence allemande Labamba et réalisée par Robert Nylund. La marque les supplie de montrer leur vrai visage et de déclarer la fin de cette tendance effrayante depuis le début des temps. La première impression compte, souligne Wilkinson Sword.

«Nous avons constaté ce phénomène chez des amis et des connaissances. Beaucoup d'enfants pleurent lorsqu’ils sont d'abord confrontés à une barbe », explique Dirk Hohnberg, directeur du marketing Wilkinson Sword.

La campagne est diffusée sur le compte YouTube Channel et Facebook de Wilkinson Germany.

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.