actu_21334_vignette

L'amour n'aime plus la cigarette

Pour inciter les jeunes à arrêter de fumer, ASH a investi Tinder avec deux profils identiques, à ce détail que l’un des deux est fumeur. L’expérience parle d'elle-même.

Tinder c’est l’application qui cartonne auprès des jeunes. Ce site de rencontres sur mobile plait beaucoup par sa grande simplicité d’utilisation et sa rapidité d’exécution : en un glissement de doigt, on peut faire défiler les profils, en un touché, on peut envoyer un ‘match’ et peut être obtenir un rendez-vous. Simple, efficace, Tinder est devenu LE lieu de rencontres des jeunes adultes ; pour autant leur consommation de tabac n’a pas diminué. ASH (Action on Smoking & Health) a donc décidé d’infiltrer le réseau pour alerter les utilisateurs américains sur les dangers du tabac, avec une approche plus subtile : leur démontrer que fumer n’a absolument rien d’attractif.

 

L’ASH a enregistré deux fois la même fiche d’une jeune femme : les photos de sa galerie sont les mêmes, si ce n’est que sur l’une des séries, celle-ci fume. Sur Tinder, les utilisateurs font défiler les photos avec une grande rapidité : pour autant, il semblerait qu’il y ait certains détails qui n’échappent pas à l’œil. La cigarette, par exemple. L’expérience menée par ASH a ainsi démontré que le profil de la jeune femme non-fumeuse a été ‘matché’ deux fois plus que l’autre. Preuve que le clope au bec, pour beaucoup, n'a plus rien de sexy.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.