premium 1
premium 1 mobile
actu_27389_vignette_alaune

Harvey Nichols nous prend la main dans le sac

Le 16 juill. 2015

Dans tous les magasins il y a des voleurs, mais c’est la première fois qu'une marque décide de les mettre en scène pour une campagne de pub. Etonnant, amusant… so Harvey Nichols.

Depuis quelques années, il est un fait que la chaîne de magasins britannique ne manque de créativité pour asseoir sa notoriété. Tout le monde se souvient de la campagne Walk of shame, mettant en scène des femmes, mal fagotées, encore ivres, et déambulant dans les rues. Ce sur quoi Harvey Nichols leur avait donné un conseil avisé : quitte à avoir la gueule de bois au lendemain des fêtes de fin d’année, autant porter une tenue chic ! Petite polémique à l’époque, mais ce ne fût rien rapport aux affiches mettant en scène des mannequins à l’entrejambe mouillée, exprimant ainsi l’excitation des femmes à l’approche des soldes.

Cette année la marque joue sur un autre registre mais tout aussi étonnant : elle vient de dévoiler un montage composé de petits films extraits des caméras de surveillance. Des films qui ciblent les vols à l’étalage et plus particulièrement les chapardeurs dont les visages ont été couverts par des têtes de cartoons que l’on doit aux frères Layzel. Ici pas d’Arsène Lupin mais des marauds de bas étage que le film se plait à ridiculiser à outrance jusqu’à diffuser leur interpellation. Mais pourquoi tant de haine ? Parce que voler n’est plus d’actualité depuis le lancement de l’application Rewards : celle-ci donne droit à de nombreux avantages et cadeaux ! Love freebies? Get them legally.

Un service qui devrait ravir les radins. Radins que Harvey Nichols a également mis en scène avec beaucoup d’humour dans un de ses dernières campagnes.

Une campagne signée adam&eveDDB, en partenariat avec la maison de production Blinkink.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.