premium 1
premium 1
actu_21234_vignette

Fiat est un employeur jaloux

Le 14 avr. 2014

Fiat accepte mal que ses employés possèdent une voiture achetée chez un concurrent et leur a fait savoir avec un dispositif pointant du doigt leur infidélité. Une blague potache qui a du mal à passer auprès des syndicats.

Plusieurs employés de l’usine de fabrication Fiat à Pomigliano d'Arco, près de Naples, ont eu la surprise de découvrir leur voiture empaquetée dans un film plastique, façon cadeau, sur le parking de la société. Au-dessus était inscrit ce message : « Vous voir avec un autre nous a brisé le cœur… mais nous continuons à penser à vous ».

 

Une déclaration d’amour, en même temps que d’infidélité, ciblée, puisqu’elle s’adressait uniquement à ceux qui possédaient un modèle de voiture des concurrents de Fiat. L’opération a ensuite été reconduite sur les sites de Mirafiori et Melfi : le constructeur automobile a promis une réduction de 26% sur ses gammes Fiat, Lancia, Alfa Romeo, Ferrari et Maserati et Chrysler, à ceux qui avaient fait les frais de cette petite plaisanterie sous couvert de marketing viral.

Le dispositif est signé de l’agence So Simple et le moins que l’on puisse dire c’est que les syndicalistes n’ont pas apprécié. Ils jugent ce procédé fortement intrusif et allant à l’encontre de toutes formes de respect de la vie privée. Ainsi Bruno Leraci, représentant de La Fédération syndicale internationale des organisations de travailleurs de la métallurgie (FIOM), a déclaré à La Repubblica : « L'entreprise a toujours cru qu’elle avait main mise sur la vie de ses employés. On ne peut pas montrer du doigt, même avec humour, un salarié parce qu'il a choisi une autre marque de voiture ».

 

Une source de Fiat a déclaré au IB Times UK : « Nous croyons que le premier engagement d’un employé envers son entreprise est d’y travailler. Néanmoins au vue de la situation actuelle du marché, lorsqu’un groupe donne tout ce qu'il peut pour inverser la tendance, chaque employé ayant un sens de la responsabilité devrait acheter un véhicule du groupe : il contribuerait ainsi à promouvoir activement l'entreprise pour laquelle il travaille et soutiendrait les emplois de ses collègues ».

 

Une campagne qui fait écho à une remarque de Sergio Marchionne, alors qu’il allait prendre les commandes de Fiat en 2004 : s’étonnant du nombre d’Audi sur le parking, il avait lâché sous couvert d’une boutade : «La prochaine fois que je passe, je ne veux voir que des Fiat».

Via IB Times UK

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.