actu_30678_vignette_alaune

Festival Circulations : découvrez les jeunes talents de la photo

A tous les passionnés de photographie, rendez-vous au Festival Circulations du 26 mars au 26 juin au CENTQUATRE : un formidable tremplin pour les jeunes talents européens. Interview de Marion Hislen, sa créatrice.

A l’origine du Festival Circulations, Fetart, une association présidée par Marion Hislen et créée en 2005. L’objectif de cet évènement est clair : faire la promotion des photographes émergents en leur donnant une première occasion d’exposer leur travail auprès du grand public comme des professionnels de l’image. « Nous avions un mode de fonctionnement un peu inhabituel, voire underground. Nous partions à la recherche de lieux d’expositions atypiques et gratuits, caves, chapelles, squats, parking, galeries… pour une dizaine d’expositions par an. En 2008, nous avons travaillé sur le thème de l’Europe : l’évènement s’est déroulé à la Cartonnerie. Baptisé "Circulations", il permettait aux visiteurs de découvrir de jeunes photographes européens. Là est née l’histoire du festival Circulations qui, depuis, se déroule chaque année. », souligne Marion Hislen.

 

Depuis sa création en 2011, le Festival Circulations a exposé plus de 250 artistes et accueilli près de 250 000 visiteurs. Cette année le Festival Circulations(s) reprend ses quartiers au CENTQUATRE à Paris et pendant trois mois, le festival va à la rencontre du grand public.  

« Cette année nous avons reçu 800 candidatures et nous en avons sélectionné 25. Nos critères sont simples : les artistes doivent être au début de leur carrière, leur série doit être cohérente, le nombre d’images proposées suffisant, avec un propos. Nous ne voulons pas de déjà vu, les œuvres doivent être photographiquement intéressantes ou originales aussi bien d’un point de vue technique qu’esthétique. », précise Marion Hislen. « Nous faisons une présélection avec les 35 bénévoles de Fetart, puis c’est à un jury de trancher. »

 

Le jury est composé de professionnels du monde de l’image, réunis sous la houlette de José Manuel Gonçalvès, directeur du CENTQUATRE-PARIS et de la marraine agnès b.

« Tous les ans, le festival a un parrain ou une marraine. Au début, ce fût une commissaire d’exposition, une galeriste, puis deux directeurs d’institutions ; mais cette année, nous voulions un collectionneur ou une collectionneuse, avec un ancrage dans la réalité, donc qui ne soit pas privé. Agnès B a une très grosse collection photo, très intéressante, et surtout elle aide les jeunes artistes depuis toujours. », souligne Marion Hislen. « Notre jury est nombreux cette année, 21 personnes, mais cet aspect collectif est important pour nous : nous fonctionnons à l’affect et nous aimons nous entourer de jeunes qui comprennent ce que nous faisons et pourquoi nous le faisons. »

En tout, ce sont 51 artistes qui seront exposés car, en plus des sélectionnés, il y a des invités (galeries, écoles, coups de cœur de la marraine, invités…). Ils présenteront leurs travaux sous forme d’expositions, de projections, d’installations… Des workshops, des rencontres-débats, lectures de portfolios, les journées européennes des écoles de photographies, Little Circulations exposition/jeux à hauteur d'enfants viendront également jalonner le festival. 

Le Festival a accueilli 47 000 visiteurs l’année dernière sur six semaines d’expositions.

« Circulations est un vrai joli projet de passionnés. C’est le seul festival de jeunes artistes qui soit réellement indépendant et autonome, nous ne dépendons d’aucune institution et nous sommes totalement bénévole. », conclue Marion Hislen.

-  Soutenir le projet -

Toutes les informations sur le site.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.