actu_24533_vignette

FB, Insta, Twitter, Serial Killer

Passer un coup de fil au volant peut causer de graves accidents ou une mort soudaine. C'est d'ailleurs pour cela que c'est passible d'une amende depuis 2011. Et utiliser les réseaux sociaux alors ? Et bien c'est pareil.

En France, l'utilisation d'un téléphone au volant revient à enfreindre le deuxième alinéa de l'article R 412-6 du code de la route et selon lequel : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. ».

Depuis juin 2000 en Belgique, la loi est plus précise et la pratique est explicitement citée comme interdite. L'article 88-4 stipule que : « Sauf si son véhicule est à l'arrêt ou en stationnement, le conducteur ne peut faire usage d'un téléphone portable en le tenant à la main. » Et par usage on entend les coups de fil, les sms mais aussi les messages sur Facebook, Twitter ou autre réseau social. Si cela ne parait pas forcément évident à tout le monde, l'utilisation des réseaux sociaux peut constituer 1 accident sur 10 sur les routes.

C'est cela qu'un étudiant de l'Ecole Supérieure des Arts de Saint-Luc de Tournai, en Belgique a voulu mettre en avant à travers cette réalisation de campagne pour l'association Responsible young drivers. Thibaut Manent est en deuxième année de publicité et c'est dans le cadre de son cours "Concept" qu'il a souhaité sensibiliser les jeunes sur le téléphone au volant. Ce serait quand même bête de mourir pour un hashtag non ?

La campagne fictive fait déjà le buzz et a été reprise par de nombreux sites d'actualité publicitaire. Et peut-être bientôt des agences ?

Pour voir la suite de ses travaux : ici

 

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.