habillage
premium1
habillage
actu_20262_vignette

Dumb Starbucks : une parodie taille réelle

Le 12 févr. 2014

Après avoir réjoui quelques centaines de clients, un ‘faux’ Starbucks vient de fermer ses portes à Los Angeles. Le créateur aurait fait tout ça pour... la beauté du geste.

Lundi dernier, en fin d’après-midi, les autorités américaines ont ordonné la fermeture du Dumb Starbucks. Ouvert seulement trois jours auparavant, ce lieu était une réplique copie conforme de la fameuse chaîne de cafés Starbucks, à ce détail près que le nom de l’enseigne était précédé par le terme « Dumb » (traduire 'stupide').  Pensé par le comique canadien Nathan Fiedler, l'endroit proposait à ses visiteurs de boire des cafés dans un univers totalement emprunté à la marque original : logo, carte des boissons chaudes, tenues des employés… tout ressemblait à s’y méprendre à Starbucks, au "Dumb" près.

Une parodie qui a fait fureur dans les médias et sur les réseaux sociaux. Ouvert le 7 février, le compte Twitter du Dumb Starbucks compte déjà 12 600 abonnés. Le lieu a dû néanmoins fermer ses portes lundi après-midi sous couvert de « permis non-valide ». Ce à quoi Nathan Fiedler a répondu, via une vidéo postée sur Youtube, qu’il était en droit d’utiliser le nom et le logo de la marque étant donné qu’il avait ajouté le mot ‘Dumb’. Son action tombait donc sous le coup de la parodie, voire la manifestation artistique : en achetant un café dans ses murs, les visiteurs pouvaient presque se vanter d’acheter une œuvre d’art…

Dans le Dumb Starbucks était par ailleurs affichée une lettre ouverte précisant que l’enseigne n’avait aucun rapport avec la chaîne de cafés Starbucks que tout le monde connaît. « Le fait d'avoir ajouté le mot 'dumb', nous autorise légalement à utiliser le nom et le logo de la marque, parce que nous avons rempli les conditions minimum pour être considérés comme une parodie, d'après la loi américaine ».

Buzz assuré pour Nathan Fiedler, avec des moyens considérables tout de même…

 

 

 


Source: http://www.usatoday.com

Adrien de Blanzy - Le 12 févr. 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.