habillage
premium1
premium1
desperados-train-trax

Desperados a transformé un train en instrument de musique

Le 24 mars 2017

Créer des expériences musicales dingues, c’est le pari réussi de Desperados, qui après avoir envoyé un DJ dans l’espace, transforme un train en instrument de musique.

Dans le cadre de sa collaboration avec We are Pi, Desperados avait déjà fait vivre aux aficionados une expérience hors du commun : envoyer le DJ Mike Cervello dans les airs pour un festival sans gravité.

Cette fois-ci, la marque a expérimenté un nouveau moyen de transport... Avec le groupe électro Mount Kimbie, Desperados a transformé un train de Varsovie en une scène musicale… et un instrument de musique à part entière.

Au cours du trajet, le train customisé a donc été utilisé par le groupe, qui enregistrait un morceau en live. Des capteurs RFID étaient placés sur les rails : les signaux émis étaient ainsi transformés en son au passage du train. Par ailleurs, la vitesse de celui-ci permettait aussi de déterminer les battements par minute des basses et les usagers avaient aussi un rôle à jouer, en interagissant avec les éléments à l'intérieur du train.

Le résultat : un remix trainesque de Synthi, un morceau de Mount Kimbie qui devrait sortir plus tard dans l’année. « Nous avons touché à une expérimentation musicale inédite. Voir la foule et le train orchestrer notre set a permis de créer un concert unique. Lé réaction des fans a été incroyable », témoigne Kai Campos, qui fait partie du duo Mount Kimbie.

Desperados "Train Trax"

Anna Bizon, Directrice de la marque à l’international, explique que l’ADN de Desperados est d’oser la différence. « Train Trax nous a poussés, ainsi que Mount Kimbie, sur un territoire jamais exploré, et d’offrir à nos fans une nouvelle façon d’expérimenter la musique. Nous avons transformé le voyage en destination ».

Avion, train,… On a hâte de voir à quoi Desperados s’attaquera prochainement… Elon Musk, si tu nous lis…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.