premium 1
actu_25882_vignette_alaune

Des trottoirs contre la pollution

Le 9 avr. 2015

Purifier l’air en se servant des trottoirs, c’est l’idée ingénieuse qu’a eu la ville de Bottrop en Allemagne : elle utilise le Photoment pour terrasser le smog, ce brouillard noir de pollution.

Le smog est cette fumée, ce brouillard sombre, symbole de pollution atmosphérique. Ce fantôme urbain, dont la désignation est née en même temps que la révolution industrielle à Londres, est nocif pour la santé des habitants en plus d'être un polluant visuel. C’est pourquoi Bottrop, déjà nommée ville de l’innovation de la Ruhr, a décidé de tenter de le faire disparaître au moyen du Photoment, une surface qui décompose les oxydes d’azote et s’auto-nettoie. Ainsi sur le Photoment, la lumière (rayons solaires ultra-violets et lumière visible) déclenche une réaction photocatalytique au cours de laquelle des dioxydes d’azotes (NOx) nocifs se transforment en nitrate (NO3-). Dans le même temps, le processus photocatalytique réduit le développement en surface de substances organiques, comme les algues, les mousses, les lichens et les champignons. La réaction du dioxyde de titane contenu dans Photoment avec la lumière entraîne la plus la formation d’une surface « superhydrophile ». En conséquence, l’eau de pluie se réparti mieux sur la surface. Les particules de saleté et les substances organiques dégradées sont lavées par la pluie. La surface Photoment reste propre plus longtemps et se nettoie d’elle-même.

Bottrop a installé 750 mètres carrés de Photoment au coeur d'un croisement routier. Le revêtement permettrait d'éliminer en moyenne 2,4 micro-grammes d'oxyde d'azote par mètre carré par heure.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.