Illustration avec les mascottes de Burger King, McDonald's et Wendy's

Pourquoi Burger King clashe ses concurrents

Le 16 oct. 2017

Il n’est pas un fast-food qui ne passe pas à la flamme du burger couronné. Dernière victime en date : Wendy’s, dont Burger King a sponsorisé des critiques négatives sur Twitter.

Au sein du panorama des fast-food américains, Burger King se délecte de faire subir toutes sortes de vacheries publicitaires à ses concurrents.
Wendy’s en a récemment fait les frais : la chaîne de restaurants a eu la drôle de surprise de voir des tweets de clients mécontents sponsorisés par son concurrent.

Rien de nouveau pour Burger King, qui est en effet habitué à saisir toute occasion qui lui permet de tourner en ridicule ses concurrents. Sa cible favorite ? McDonald’s, évidemment.

A l’occasion de la projection du film Ça, qui met en scène un clown mangeur d’enfants, en Russie, Burger King a par exemple diffusé une pique à l’intention de Ronald (« Ne faites jamais confiance à un clown »). Autre initiative, à New York, Burger King avait « déguisé » l’un de ses restaurants en McDonald’s pour Halloween. En France aussi, McDo en prend pour son grade : alors que l’enseigne avait tenté de prendre les devants en attaquant le King sur le nombre de restaurants présents dans l’Hexagone, ce dernier avait réussi à retourner la situation.

BURGER KING dévoile la fin de la publicité McDonald's
S’il est indéniable que la stratégie de com’ est bien huilée, reste la question du pourquoi. Alors que la majorité des acteurs du secteur s’efforcent de mettre l’accent sur ce qui fait la qualité / la quantité / le goût / l’intérêt de leurs produits, Burger King préfère envoyer un bon coup dans les nuggets de ses concurrents.
Alors, pourquoi sponsoriser les tweets haineux à l’égard de Wendy’s plutôt que de promouvoir les siens ? Serait-ce parce que les tweets concernant BK ne sont pas plus élogieux ?

Un petit florilège qui montre bien que dans la guerre du burger low-cost, nul n’est à l’abri des critiques…

…Et que malgré les meilleurs arguments, côté consommateurs c’est un peu « chacun son clan ». Ainsi, si les afficionados de Burger King ont adoré l’idée des tweets sponsorisés pour critiquer, ceux de Wendy’s ont trouvé l’initiative beaucoup plus discutable.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.