actu_23651_vignette

American Very Bad Trip

"Too Many Cooks" se présente comme l'interminable générique d'une série américaine. Une video qui fait le buzz en égrainant les clichés du petit écran. Et ça fait rire. Et ça fait peur.

Adult Swim est une petite chaîne câblée aux États-Unis, spécialisée dans le contenu adulte et underground. Elle diffuse des dessins animés décalés, non censurés et a participé au succès des séries comme Futurama, Les Griffins ou American Dad.

Depuis le week-end dernier, la chaîne fait le buzz avec la diffusion d"Informercial - Too many cooks". Pourtant diffusé à quatre heures du matin, ce générique aurait du passer inaperçu si son contenu n’avait pas été aussi étrange. Il a déjà été visionné plus de 3,5 millions de fois sur Youtube et le hashtag #toomanycooks a été créée.

Réalisé par Chris Casper Kelly (Your pretty face is going to Hell), « Too many cooks » est un long générique, présentant les protagonistes d’une série fictive. Il parodie tous les clichés des sitcom des années 80-90 : l’apparition de plus d’une trentaine de personnages aussi inutiles que leurs sourires Freedent étincellent, leur crédit en bas d’écran, les décors kitsch à en vomir, les vêtements, les policiers, la bataille d’oreillers entre adolescentes, bref tout ce qui fait le bonheur d’une vie made in USA. Mais il y a surtout cette musique incessante, qui tourne en boucle pendant les onze minutes que dure le générique et qui se brise progressivement, comme pour annoncer la lente descente au bad-trip qui nous attend.

De la joyeuse présentation de la famille mid-class américaine, mêlant Maman j’ai raté l’avion et Dallas, on glisse lentement vers un malaise palpable. Quelques indices interpellent : Lars Von Trier cité en acteur d’une tarte, un chat aux yeux lasers peu rassurant et l’apparition régulière de cet homme dont la similarité avec Jack Nicholson dans Shining est évidente. Et le massacre éclate. L’histoire ne sera pas une happy end et ils ne finiront pas tous heureux, c’est certain. On dérape complètement lorsque le sitcom parodie l'univers des dessins animés, de Star Trek puis de Dune de David Lynch, et alterne avec une scène de torture, de meurtre puis de banquet cannibal, toujours avec la même musique de fond. On rit ou on en a des sueurs froides. Quoi qu’il en soit, les onze minutes sont à regarder en entier pour comprendre l’absurdité de la Chose.

C'est surtout une satyre bien trash de la télévision américaine et de cette soupe que l’on sert et qui rend malade tous ceux qui la boivent. La description de la vidéo sur Youtube est d’ailleurs « It makes a lot to make a stew » (Il en faut beaucoup pour faire un ragout).  

Geek, cheap et complètement barré. 

 

Source : Télérama et Rolling Stone

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.