actu_28614_vignette_alaune

1 enfant sur 10 vit en zone de conflit... et si c'était le vôtre ?

Nous avons tous encore en tête l’image de cet enfant de trois ans retrouvé mort sur une plage. Une abomination qui ne fait pourtant pas figure d’exception, encore aujourd’hui. Aussi, pour protéger tous ces enfants en souffrance, l’Unicef délivre un film sombre et percutant à la fois.

The World Upside Down est le dernier film d’UNICEF UK. Signé Don’t Panic London, il appelle le gouvernement britannique à prendre des mesures d’urgence pour protéger les enfants qui vivent en zones de conflit ou dans des situations d'urgence.

Ce film coïncide avec un nouveau rapport de l'organisme et dont les résultats indiquent que le nombre d'enfants à avoir demandé l'asile en Europe a presque doublé en un an. Aujourd’hui, dans le monde, un enfant sur dix vit dans une zone de conflit. Un chiffre effrayant.

Pour servir ce propos, l’agence Don’t Panic London met en scène une famille britannique, tout ce qu’il y a de plus ordinaire, dans un parc pour enfants. Les parents regardent leurs enfants jouer : des enfants joyeux, mais qui, lorsqu’ils mettent la tête en bas ou font le poirier, dévoilent un envers du décor, plus sombre… celui d’enfants qui vivent dans un pays touché par la guerre, le froid ou une catastrophe naturelle, notamment. Une mise en situation prenante, aussi bien qu’effrayante, tant le passage entre ces deux mondes parait réaliste. Des images renforcées par la troublante voix d'Antony and the Johnsons.

Les sombres histoires présentées dans le film reflètent de véritables expériences d’enfants. En Syrie, un enfant sur cinq est forcé de traverser des lignes de conflit pour passer ses examens. Au Yémen, 573 enfants ont été tués depuis que les combats se sont intensifiés en mars dernier, soit plus de quatre fois le total de 2014.

Lily Caprani, directrice exécutive de UNICEF UK précise : « Des enfants ont été tués alors qu’ils étudiaient en classe, étaient en convalescence à l'hôpital ou dormaient dans leurs lits. Beaucoup sont orphelins, ont été forcés à devenir soldats, ont été enlevés, violés et traumatisés. Cela doit changer. »

Les internautes peuvent soutenir cet appel au gouvernement britannique de l’UNICEF via le site dédié : unicef.uk/protect

En parallèle, l’UNICEF organise le 15 novembre prochain une course solidaire et connectée de 10 kilomètres au profit des enfants du monde. Déjà plus de 3 500 participants dans 50 pays sur les 5 continents se sont inscrits.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.