SurviVR-3-968x503

La VR pour survivre en cas d'attentats

Le 1 sept. 2016

Le climat anxiogène de ces derniers temps ne manque pas d’alimenter les innovations technologiques. Avec SurviVR™, vous apprenez le comportement à adopter en cas de fusillade…

Peter E. Raymond, CEO de l’entreprise Human Condition Safety a annoncé cette semaine le lancement de SurviVR, un outil « d’entraînement » qui utilise la réalité virtuelle pour apprendre comment se protéger en cas de prise d’otage ou de fusillade.

 

Selon les équipes, il s’agit-là du premier dispositif immersif permettant d’apprendre les gestes qui sauvent en cas d’événement extrême. La technologie utilisée est similaire à celle des jeux vidéo contemporains, et plonge l’utilisateur dans une situation proche de la vraie vie, avec de multiples scénarios qui s’adaptent aux réactions.

Avec plus de 300 accidents liés aux armes à feu aux Etats-Unis cette année, et les nombreux attentats qui ont sévi à travers le monde, l’entreprise pense qu’il est plus que jamais nécessaire de préparer les populations à réagir en cas d’attaque. Cette solution pourrait répondre à ce besoin, ainsi qu’aux demandes des compagnies d’assurance qui expriment de plus en plus le souhait de voir des « entraînements » de ce type.

Les méthodes de survie enseignées dans les années 70 ne sont plus valables aujourd'hui.

Peter E. Raymond, CEO, Human Condition Safety

« Des entraînements traditionnels avaient été proposés dans les années 70 pour les gens qui assistaient à des fusillades depuis des voitures », explique Peter E. Raymond. « Ces méthodes consistaient à fermer la porte et se cacher. Elles ne peuvent plus fonctionner aujourd’hui, dans des situations de prise d’otage, de fusillades, ou d’attaques terroristes ; elles pourraient même vous faire tuer. Il est important de proposer des solutions qui maximisent vos chances de rester en vie ».

Si le concept peut paraître tirer profit des drames qui éclatent aux différents endroits du globe, la réalité virtuelle est présentée comme la seule réponse possible aux enjeux actuels.

« Le but de ce produit est simplement de sauver des vies », déclare Brian A. Higgins, consultant en sécurité auprès des entreprises et ancien membre du SWAT. « C’est impressionnant et efficace ».

 

Si, en France, nous ne disposons pas (encore ?) de ce type de dispositif, force est de constater que la menace terroriste est un sujet de préoccupation globale. La rentrée des classes 2016 est une nouvelle occasion de s'en rendre compte  : avec des exercices de simulation auprès des élèves et des formations aux premiers secours, le gouvernement espère préparer au mieux les étudiants, les parents et le corps enseignants aux comportements à adopter en cas d’attaque…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.