bannière 2
bannière 2
premium1
strangebeast

Quand Pokémon Go rencontre Black Mirror

Le 27 mars 2017

Adopter un animal en réalité augmentée, ça vous dit ? Strange Beats est un court-métrage qui montre les dérives qui vont de pair avec les nouvelles technos... A voir !

Avec Strange Beats, les poils de chiens et de chats ne vous incommoderont plus : cette technologie de réalité augmentée permet à tout un chacun de créer son animal de compagnie, aussi ubuesque qu’il puisse être. Une entité numérique, contrôlée par une lentille connectée directement greffée sur l'œil, et que l’on peut, à sa guise, personnaliser, customiser, voire enregistrer pour pouvoir rejouer avec plus tard. Evidemment, il y a un twist... digne de la prochaine saison de Black Mirror...

Ce court-métrage a été réalisé par Magali Barbé. Très bien ficelé, il décrit avec précision tout le process du système et les effets visuels qu’il promet à l’extérieur, comme à l’intérieur d’un lieu. Un animal de compagnie sur-mesure qui ne nécessite aucun soin ou traitement particulier, que des bénéfices et des avantages… du moins à première vue.

55

Strange beats a été projeté à Framestore, à Londres (février 2017) et sa sortie officielle en ligne a eu lieu ce mois-ci sur Short of the week, un festival en ligne, qui sélectionne le meilleur des courts-métrages. Il s’agit d’un projet autofinancé, 23 bénévoles ont participé. Pour réaliser ce film, Magali Barbé déclare avoir regardé des quantités de vidéos au sujet de la réalité virtuelle, de la réalité augmentée, du gaming et des récentes technologies dédiées. Elle s’est inspirée également de nombreuses publicités démonstratives pour servir son propos : la réalité augmentée apporte son lot de fascination et de frustration… Nous n’allons pas spoiler le final de Strange Beats, mais il est fort conseillé de le regarder jusqu’au bout.

33

Magali Barbé est animatrice 3D-prévisualisation, au sein The third floor (Warner brother). Il s’agit de son premier court-métrage. « On voit tous les jours des quantités de films présentant des nouvelles technologies : celles-ci paraissent souvent incroyables. « J’ai donc eu l’idée de créé un hoax ; je me demandais si j’étais capable de bluffer les internautes, s’ils allaient penser jusqu’à la fin qu’il s’agissait d’une véritable annonce publicitaire et s’ils auraient été prêts à l’acheter ». Pari réussi selon tous les commentaires laissés. Même si la récurrence du mot Freaky ne laisse pas de place au doute quant au sentiment final... « J’avoue m’être inspirée des Pokemon go pour la réalisation », souligne-t-elle. « Strange beats est un mélange de cette fascination et de cette peur que je ressens face à ces nouvelles technologies ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour