On a visité la grotte Chauvet (en VR) et c'était fabuleux

Fermée au public depuis sa découverte en 1994, la grotte Chauvet est désormais accessible en VR et à 360° sur YouTube grâce à Google Arts & Culture. L’occasion de découvrir les premiers chefs-d’œuvre de l’humanité… comme si vous y étiez.

Inscrite sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2014, la grotte Chauvet a beau être connue du monde entier, « elle ne pourra plus jamais être visitée », rappelle Pascal Terrasse, président du Syndicat Mixte de la grotte Chauvet en Ardèche. La raison est simple, elle renferme 36 000 ans d’histoires et les précieux dessins rupestres (ours, bisons, chevaux…) des premiers Hommes. Le 28 janvier, on inaugurait donc sa restitution numérique au Musée de L’Homme.

© Stéphane Compoint

Une visite virtuelle de la grotte

Depuis 2006, les données de la grotte ont été collectées via la numérisation laser et des données photogrammétriques. En collaboration avec les ingénieurs de Google Arts & Culture, ces données ont été utilisées pour créer une expérience immersive de la grotte en réalité augmentée et en réalité virtuelle, intitulée « A l’aube de l’art. »

Un film de 10 minutes, porté par les voix de Cécile de France pour la version française et de Daisy Ridley (Star Wars) pour la version anglaise, donne à voir les œuvres pariétales de la grotte à la lumière d’une torche enflammée.

L'expérience en VR est disponible gratuitement sur la plateforme Steam, mais peut aussi être vécue sans casque et à 360° sur YouTube (voir ci-dessus). Une fonctionnalité permet enfin de découvrir la grotte en réalité augmentée via l’application Google Arts & Culture.

Protéger les patrimoines en danger

« Je fais partie des rares personnes qui ont eu la chance de visiter la "vraie" grotte et d’éprouver cette incroyable émotion, celle des artistes qui ont probablement dû enchanter leur époque, a rapporté Florence Verney-Carron, vice-présidente déléguée à la culture et au patrimoine de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais les questions environnementales nous imposent de travailler sur un tourisme différent, ainsi que sur différents niveaux de rencontre pour connecter le plus grand nombre à notre patrimoine. »

Face à l’impact du changement climatique et du tourisme de masse, le lab Google Arts & Culture a récemment lancé « Heritage on Edge » (« Patrimoines en danger »), une opération visant à protéger et sensibiliser le public aux sites touristiques en péril dans le monde. Avant la grotte Chauvet, des lieux comme le château d’Édimbourg, les statues de l’Île de Pâques ou encore la Cité de Bagerhat au Bangladesh ont pu faire l’objet de restitutions numériques 3D. Le projet contient également les témoignages de professionnels locaux, des histoires ainsi que des visites Street View.

Découvrir l'histoire de la grotte Chauvet

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.