Une ville intelligente

Bill Gates construit-il une smart city ?

Le 15 nov. 2017

Les médias relaient l’info à tour de bras. Mais une enquête un peu plus poussée prête à réflexion…

Il est vrai que le sujet est excitant : après Google qui veut construire un quartier intelligent à Toronto, Bill Gates construirait « secrètement » une smart city ! Les géants de la tech seraient-ils en train de flairer quelque chose ?...
… ou l’histoire est-elle en train d’être montée en soufflé ? Slate démystifie un peu le sujet : oui, un fonds gérant la fortune de Bill Gates a investi dans un trou paumé de l’Arizona. Mais si le cofondateur de Microsoft avait vraiment pour ambition de construire la ville du futur, pourquoi ne pas communiquer sur le sujet, notamment à travers sa Fondation Bill and Melinda Gates ? « Cascade Investment (la société qui gère les investissements de Bill Gates, ndlr) est une société très discrète qui investit dans des domaines concrets, comme les chemins de fer, la gestion des déchets ou des entreprises d’équipement agricole », écrivent les équipes de Slate. Et il y a une bonne raison à cette discrétion : chaque centime dépensé par Bill Gates pourrait laisser penser qu’il est personnellement intéressé par tel ou tel produit. « Mais il est plus probable que Bill Gates veuille que Cascade génère de l’argent sans communiquer sur le sujet ».

Si Bill Gates est derrière le projet – ce qui n’est pas confirmé -, il aura donc fait un très bon investissement financier, le prix de l'hectare dans cette zone de l’Arizona étant incroyablement bas. Proche de Buckeye, une ville dont la population ne cesse de s’accroître, le terrain acheté pourrait donc uniquement servir à accueillir la surpopulation...

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que cette partie du pays intéresse les investisseurs : une entreprise californienne a, un peu plus tôt cette année, dépensé une coquette somme pour acquérir des terres dans le coin.

Par ailleurs, l’Arizona projette depuis des années de créer une autoroute, « Interstate 11 », pour relier Phoenix à Las Vegas. Cette autoroute traverserait cette zone, en faisant un lieu de passage important – et potentiellement très intéressant pour les investisseurs.

Le seul communiqué de presse sur le projet explique qu’avec Belmont (le projet en question), « l’Arizona prouve encore une fois être à la pointe des tendances de l’urbanisme aux Etats-Unis, en développant des techniques avancées d’énergie solaire, électrique (…), des data centers ».

Rien de très innovant, somme toute…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.