actu_21073_vignette

Stylist, un an après....

L'hebdomadaire gratuit et féminin, lancé il y a un an, semble avoir atteint ses objectifs commerciaux et de diffusion. Afin de prouver son efficacité auprès des annonceurs, GMC Conseil a lancé un baromètre "Drive to Shop" .

Les premiers objectifs sur l'année 1 de Stylist étaient d'atteindre la diffusion de 400 000 exemplaires par semaine avec un taux de distribution supérieur à 90%, une pagination moyenne de 56 pages et 10 pages de publicité par numéro. Pour ce qui est de cette première année, l'objectif est atteint  "Le break-even est fixé à 3 ans, pour la 1°ère année nous avions fixé l'objectif à 500 pages de de publicité. Nous sommes à 10/11 pages par numéro depuis le lancement." explique Gwenaëlle Thebault, DG et éditrice de Stylist. Côté diffusion, le titre est crédité par l'OJD (DSH 2013 ) à 417 063 exemplaires. Chaque jeudi ce sont 400 hôtesses qui distribuent le titre.

Sur le digital, Stylist étudie plusieurs projets tels que la création d'une newsletter quotidienne et une nouvelle application mobile... A ce jour, le titre compte 4000 télechargements de ses numéros sur tablette "l'enjeu est de faire un bon magazine chaque semaine" insiste Gwenaëlle Thebault.

Selon une étude de lectorat réalisée par Harris Interactive, les lectrices du gratuit sont urbaines (Stylist est diffusé dans les grandes agglomérations françaises) et ont majoritairement entre 25 et 45 ans (40%). Elles sont à 51% CSP+ et connectées (74% sur smartphone/tablette ; 75% sur les réseaux sociaux). L’étude révèle qu’à ce jour 38% des lectrices sont des lectrices exclusives qui ne lisent pas la presse féminine.

Des lectrices donc connectées et qui ont la fièvre acheteuse. Dans un baromètre "Comportement d'achat", on apprend que sur la période d'octobre 2013 le panel interrogés (410 répondantes) serait constitué de 93% d'acheteuses. "Au cours des 15 derniers jours, elles totalisent 1781 achats mode & beauté dont 69% en vêtements, 49% en accessoires, 55% en soin beauté, 52% en make-up, 33% en parfums...."

Le baromètre "Drive To Shop" sur la période de janvier 2014, tend à mesurer l’impact du magazine sur leurs achats d'un point de vue éditorial mais aussi publicitaire. La « Style List » par exemple génèrerait 94% de « call to action », dont 40% d’intention d’achat ou de visite en points de vente.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.