actu_14074_vignette_alaune

Steve McCurry pour la liberté de la presse

Reporters sans frontières est fière d’ouvrir les pages de son nouvel album à Steve McCurry et de présenter 100 de ses plus belles photographies réalisées en Afghanistan au cours des trente dernières années.

À l’occasion des 20 ans de sa collection, Reporters sans frontières renouvelle son projet éditorial. Le lecteur est invité à retrouver trois fois par an de nouvelles rubriques entièrement dédiées à la photographie. Au sommaire de ce nouveau numéro consacré à la création en Europe de l’Est : un panorama de la photographie bosniaque contemporaine (en collaboration avec NoFound_Photofair), une rencontre avec Vladimir Bazan, pionner du photojournalisme indépendant au Bélarus et un zoom sur une œuvre de Justyna Nielnikiewicz, extraite d’un reportage réalisé en Azerbaïdjan.

Depuis 1992, Reporters sans frontières publie trois albums par an dont les recettes sont intégralement reversées à l’association afin de financer ses actions. Elles constituent plus de 50 % des ressources de l’organisation.
Le nouvel album de Reporters sans frontières, en vente dès le 13 septembre

 

Steve McCurry né à Philadelphie, quitte les États-Unis en 1978 pour l’Inde, premier voyage d’une longue série. En 1979, vêtu du costume local, il entre clandestinement en Afghanistan, contrôlé alors par les rebelles, et partage le quotidien des Moudjahidines pendant plusieurs semaines. Lorsqu’il réapparaît, ses rouleaux de pellicules dissimulés dans ses poches cousues donnent des images qui seront publiées partout dans le monde, parmi les premières qui révélèrent ce conflit. En 1985, il collabore au National Geographic, date à laquelle il réalise l'un de ses plus célèbres portraits, celui de Shabat Gula, une jeune fille afghane aux yeux verts. Le cliché deviendra une icône mondiale de la photographie contemporaine.
Membre de l’agence Magnum Photos depuis 1986, Steve McCurry a couvert par la suite de nombreuses zones de conflit, du Liban au Cambodge, de l’ex-Yougoslavie à la guerre du Golfe. Il a reçu la médaille d’or Robert Capa pour sa couverture de la guerre en Afghanistan, première d’une longue liste de récompenses prestigieuses dont, fait inédit, quatre premiers prix du World Press Photo.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.