actu_19971_vignette

Selfie pour IVG - IVGmoncorpsmondroit

Le magazine Elle a lancé une opération de selfie pour défendre l'IVG sur Twitter, une caisse de résonance qui peut se prévaloir de contre manifestation à celle des anti-IGV du 19 janvier, mais aussi d'avoir fait remonter dans les recherches Google le site IVG.gouv.fr

Alors que l'Espagne est revenu en arrière sur le droit à l'avortement, en France, un amendement a été proposé par 19 députés (dont 4 femmes) en vue de modifier les droits sur l'avortement. La loi votée en 1975, grâce à l'acharnement de Simone Veil, et qui avait été précédée en 1971 par la signature du manifeste des 343 salopes, semble ces jours-ci remise en cause par certains députés et par des manifestations anti-IVG.

Sur la toile et sur Google en particulier, les sites correspondant à la recherche « IVG » pullulent mais sont pour la plupart assimilés à des sites anti-IVG. En conséquent, Le Ministère des Droits des femmes a, pour lutter contre ce référencement, lancé en septembre 2013, un site ivg.gouv.fr établissant notamment l’ensemble des droits des Femmes et informations sur l’avortement. Hier, Najat Vallaud Belcacem, Ministre des Droits des femmes, sur son site remerciait les internautes pour leur mobilisation expliquant : « Pour que ce site ivg.gouv.fr continue dans le temps à occuper la première place sur les moteurs de recherche, la mobilisation de toutes et tous est nécessaire. C’est une œuvre de longue haleine. ».

Sur Twitter, la Ministre a utilisé le #IVGmoncorpsmondroit. Ce même hashtag a été lancé par la rédaction de ELLE  pour propulser sur Twitter cette opération en réponse à l’actualité espagnole et le projet d’amendement anti-IVG dont tout le monde parle. La rédaction a invité les internautes à envoyer une photo d’eux sur Twitter, avec une pancarte ou un slogan de leur choix, et le hashtag #IVGmoncorpsmondroit.

ELLE dans un article initialement publié en septembre et remanié le 21 janvier sur son site  spécifiait : « Les ministères des Droits des femmes et de la Santé ont travaillé avec des experts en référencement pour que ce site apparaisse sur la première page d’une recherche google. Mais pour que www.IVG.gouv.fr s’installe durablement, il a besoin d’un petit coup de pouce citoyen… tout comme les anti-IVG mobilisent leurs troupes pour que leurs sites s’affichent en premier. »

Et ce sont les journalistes de la rédaction du magazine qui ont posté les premières photos avec leurs messages anti-ivg. Depuis, des centaines de messages ont été postés et la mobilisation est suivie par les femmes mais aussi par les hommes sur #IVGtoncorpstondroit.

Frédérique Bel a, avant le lancement de  #IVGmoncorpsmondroit, posté le 19 janvier une première photo d’elle qui a fait le tour de la toile !

Petit clin d'oeil à la marque Oasis qui a signifié son engagement avec un tweet très fruité!

 

Virginie Achouch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.