actu_19000_vignette

Lefigaro.fr fait sa mue

Depuis 2007, le site de presse n'avait pas changé. Ce matin, il passe en full responsive design et joue la personnalisation.

Lefigaro.fr revêt ce matin un nouveau look : l’information passe désormais sur deux colonnes, offrant plus de clarté, une plus grande place à la photographie, au direct et des Unes changeantes en fonction de l’actu. Pour la home page, « 17 combinaisons éditoriales ont été pensées pour favoriser le direct et les évènements. Il faut pouvoir casser la Une et l’adapter à l’importance de l’évènement » souligne Alexis Brezet, directeur des rédactions du Figaro. Le site adopte également une nouvelle typo, appelée «  Museo Lab » afin de renforcer la lisibilité.

Le groupe retouche par ailleurs son espace premium, dédié aux abonnés avec le design d’une nouvelle page d’accueil. Le titre en compte  15 000 uniquement sur la version numérique (130 000 pour le Figaro dans sa version print ayant accès au numérique et 200 000 abonnés sur la formule week end)  

Autre nouveauté : chaque utilisateur constitue, avec l’aide des recommandations de la rédaction du Figaro, son « fil personnel » et sa propre actualité selon ses centres d’intérêts. Il peut ainsi suivre ses journalistes favoris sur Twitter ou en consultant leurs profils sur le site, mais aussi suivre les tags qu’il souhaite. L’internaute pourra par ailleurs agréger d’autres types de contenus « plus serviciels » telle que la météo.  La rédaction a également souhaité la mise en avant des commentaires les plus pertinents de ses lecteurs. Aujourd’hui, cette dernière dénombre pas moins de 15 000 commentaires postés chaque jour, soit un toutes les 6 secondes.

« L’idée est de faire un media chaud à égalité avec les radios d’infos. Il s’agit aussi d’affirmer la différence de nos media ; défendre le papier qui offre l’approfondissement de l’actualité, les reportages... » précise Jean-Michel Salvator, directeur de la rédaction du figaro.fr

La rédaction multiplie les partenariats et inaugure prochainement avec Le Nouvel Observateur, l’émission « Le Clash ».

A court terme le groupe envisage la refonte de la rubrique Lifestyle et de Madame, puis de lancer Figaro Vox pour favoriser le débat d’idées et « 100% Politique » afin d’apporter un éclairage entre autre sur les tweets des politiciens. Pour les Municipales, c’est avec BFM et l’Institut CSA que le Figaro offrira toute l’actualité des élections.  

Sur l’évolution des règles de Médiamétrie sur la mesure d’audience des sites internet, Marc Feuillée, DG du groupe Figaro déclare soutenir cette réforme car pour lui «  il faut que les double marques, telles que Le Monde avec le Huffington Post ou encore Rue89 avec Le Nouvel Observateur, cessent. Elle permettre de clarifier la valeur des marques, avoir une catégorie homogène. »  Le groupe a fait l’acquisition de plusieurs marques Sport24, iBiblio, evene.fr, dont le conjugueur, qui est désormais sous l’Url du Figaro qui représente moins de 300 000 vues dédupliquées le mois dernier.

 Questions chiffres, le Groupe pense atteindre son objectif de résultats fixé à 20 millions d’ € grâce aux économies réalisées. Le recul du CA pour cette année serait de l’ordre de 4 à 5%. « Chaque année, on investit dans nos développements entre 4 et 5 millions d’€…. On vise le leadership » conclue Marc Feuillée.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.