premium 1
premium 1
Hand spinner

Le phénomène hand spinner s'étend sur mobile

Le 19 mai 2017

Le hand spinner, nouveau phénomène des cours de récré, est en rupture de stock dans plusieurs magasins de jouets. Histoire de combler le manque, reportez-vous sur « Finger Spinner », une application permettant de faire tourner les petites toupies sur son smartphone.

Après les billes, les images de foot Panini à collectionner, les cartes Dragon Ball Z, les pogs, le phénomène Pokemon ou encore les toupies Beyblade… C’est au tour des hand spinner d’envahir les cours de récré. Ce gadget, aussi appelé « fidget spinner » est, dans sa version la plus basique, une petite toupie à trois têtes importée des Etats-Unis. L’objectif étant de la faire tourner entre ses doigts le plus longtemps possible. L’engouement fut tel que certains magasins de jouets sont déjà en rupture de stock. D'après Slate, Toys’R Us en aurait déjà vendu 20 000 copies ; 30 000 exemplaires pour JouéClub. Certains magasins, note Le Figaro, répondraient à plus de 200 appels téléphoniques par jour.

Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu la chance d’en dénicher un (s’il en reste parmi vous…), il existe « Finger Spinner ». Développée par Ketchapp (l’éditeur de jeux vidéos à l’origine du best-seller 2048, notamment), cette application permet de jouer avec des hand spinner virtuels. Le but est toujours le même : réussir à faire tourner sa toupie le plus longtemps possible, afin de débloquer de nouveaux fidget spinners. Elle figure aujourd'hui dans le top des applications gratuites sur l’App Store.

De 5€... à 20 000€ !

En France, Dr Nozman, un youtubeur faisant des expériences et de la vulgarisation scientifique, a cartonné avec sa vidéo de présentation du hand spinner. Plus de 3 millions de vues. Le 2 avril 2017, il a publié une seconde vidéo présentant différents types de hand spinner, puis une troisième afin d’expliquer comment fabriquer soi-même sa toupie.

Il existe tout type de hand spinner - phosphorescent, en plastique, en métal, magnétique, en forme de shuriken… -, pour tout type de prix. Certains atteindraient même les 20 000 euros - alors que le modèle de base est vendu entre 5 et 10 € -, comme le hand spinner serti de rubis.

Interdit dans certaines classes américaines

Conçu à l’origine pour calmer les personnes atteintes de troubles de l’attention, l’utilisation du hand spinner a été largement détournée… au point que des écoles américaines l’ont banni de leur salle de classe !

Car on ne se contente plus de simplement faire tourner sa toupie. Ou alors, on pousse le concept un peu loin…

Des vidéos présentant les tricks les plus fous à réaliser pullulent également sur YouTube. Ici, la version débutants.

Sa créatrice n'a pas gagné un sou

Le hand spinner a été inventé par une Floridienne désireuse de « distraire sa fille de 7 ans qui souffrait alors de troubles musculaires », comme le rapporte Europe 1. Souhaitant commercialiser ce jouet, elle dépose un brevet mais les grandes marques n’en veulent pas. « Elle abandonne finalement son brevet en 2005 », ajoute Europe 1. « Je n’avais tout simplement pas l’argent [pour le renouveler, NDLR] », a-t-elle déclaré au Guardian. Pas revancharde, elle se dit aujourd'hui heureuse de voir le succès d’un produit qu’elle a elle-même designé.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.