actu_27445_vignette_alaune

Le Gorafi : c’est reparti !

Le 1 sept. 2015

Hier, Le Gorafi a ébranlé le web en annonçant sa fin. Prématurée pour certains, grosse blague pour d’autres, #tristitude pour beaucoup… Les réactions et témoignages d'amour se sont multipliés sur les réseaux sociaux.

« Le Gorafi, c’est fini. Merci de votre fidélité ! ». C’est avec ce message d’une sobriété étonnante que le site satirique semblait hier tirer sa révérence. Sur les réseaux sociaux et sur la page d’accueil du site, Le Gorafi a ainsi dit au-revoir à ses fidèles, incrédules devant la nouvelle inattendue.

 

Une énième blague ? Un changement d’identité ? Une refonte du site ? Les spéculations allaient bon train, et les déclarations d’amour aussi. Les mots-clefs #tristitude ou #love ont été les plus utilisés dans les messages adressés au Gorafi, qui comptabilisait près de 15 000 tweets suite à cette annonce sur la journée d'hier lors de la rédaction de cet article. Au total, ce sont 10 000 utilisateurs uniques qui se sont mobilisés pour s'exprimer sur la plateforme sociale.

 

Les plus curieux n’ont pas hésité à mener leur enquête. Et les réponses de la rédaction laissaient en effet penser qu’il n’y avait pas de quoi s’affoler… « Après mûre réflexion, nous sommes arrivés à la conclusion que la presse web n’avait aucun avenir. Nous pensons aussi qu’une bulle internet est proche de l’explosion et que les dégâts occasionnés par celle-ci seront sans précédent. Nous préférons tirer notre révérence au faite de notre gloire et succès ». De quoi conforter les sceptiques dans l’idée qu’il ne faut pas vendre la peau du Gorafi avant de l’avoir tué.

 

Par ailleurs, sur Twitter, Nicolas Rabineau, éditeur de sites web, avait noté qu’il ne s’agissait que d’une redirection temporaire… Autre indice laissant à penser que Le Gorafi pouvait revenir, Le Monde relevait que les archives du nom de domaine legorafi.fr indiquaient qu’il devait expirer le 30 août 2015, mais qu’il avait depuis été renouvelé jusqu’en 2020. Ouf. 

 

Verdict ? Aujourd'hui, Le Gorafi nous présente avec fierté « la dernière version ultra moderne de [son] site réalisé en un temps limité et avec un cahier des charges insoutenable par les équipes de Spintank ». Fidèles à elles-mêmes, les équipes n'ont pas manqué d'accompagner cette annonce d'un message plein d'humour, notamment sur les réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, le site a annoncé que l'incompréhension et la panique nées hier n'étaient dues qu'à « une banale erreur de typo ». Une opération qui aura offert une belle visibilité au média satirique et une belle frayeur à ses milliers de lecteurs. 

 

*données Twitter : Visibrain, éditeur de la plateforme de veille Twitter Visibrain Focus

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.