premium 1
Steve-Jobs-Liberation

La Une : un exercice créatif intemporel

Le 18 oct. 2016

Le TIME Magazine a révélé sa prochaine Une qui paraîtra le 24 octobre. Une actualité qui nous rappelle à quel point les unes restent un des plus bel exercice de création-marketing.

 

Le 22 août dernier, le magazine TIME publiait cette Une pour parler de l’effondrement de Donald Trump :
Le 13 octobre dernier, le même magazine annonçait sa prochaine Une en écho à celle du 22 août :

L'annonce a été effectuée sur les réseaux sociaux à travers une vidéo :

Ce bel exercice créatif nous rappelle à quel point la Une est restée le plus bel argument de vente malgré les changements du paysage médiatique.

 

La Une est un marqueur relationnel

Si le TIME peut se permettre cet exercice, c’est parce que la Une reste un marqueur mental qui permet donc de potentiellement créer une suite ou d’actualiser cette dernière. Pourrait-on imaginer la même chose avec un post sur les réseaux sociaux ? Pas si sûr…

Un condensé d’esprit

Prenez Society ou Stylist, chaque Une est le condensé de l’esprit du magazine : son ton, sa vision du monde, son langage… Tout y est.

 

L’événement

Chaque grand événement, plus ou moins triste, vient avec son lot de Unes où chacun redouble de créativité pour marquer le coup. En France, Libération a un temps d’avance considérable qui lui permet d’ailleurs de commercialiser ses plus belles Unes.

 

L’essence d’un message

La Une est la synthèse d’un message poussé à son extrême. En exploitant la photo, la typo, le cadrage, le montage… elle met tous les arguments graphiques au service d’une seule et même idée. A l’heure où l’on parle d’infobésité, où l’enjeu est de stopper ce pouce qui scroll de plus en plus et de plus en plus vite les fils d’actualités des réseaux sociaux, la Une fait plus que jamais sens pour étonner et captiver.

Une bonne dose d’inspiration dans un monde où la crise de l’attention est devenue la norme !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.