frosties

Un média appelle à boycotter Kellogg’s

Quand Kellogg’s annonce retirer ses investissements publicitaires de chez Breitbart, média politique américain ultraconservateur pro-Trump, Breitbart contre-attaque en appelant à boycotter la marque.

L’élection de Donald Trump avait plongé les médias américains dans la tourmente poussant certains d’entres eux à s’excuser pour avoir annoncé trop vite la victoire d’Hillary Clinton.

Pour les médias pro-Trump, l’effet était tout inverse. En tête de file : Breitbart, anciennement dirigé par Steve Bannon directeur de campagne de Donald Trump, aujourd'hui à la Maison Blanche. L’homme est souvent décrié comme étant un homme puissant, dangereux et raciste.

Cette nomination cumulée aux articles misogynes, antisémites ou anti-LGBT du média ont accéléré la fuite de nombreux annonceurs qui ont décidé d’arrêter de publier leurs publicités au sein du média : Nest, SoFi, Earthlink, Modcloth… la liste s’agrandit chaque jour par conviction personnelle ou sous pression des consommateurs qui n’hésitent pas à interpeller les marques pour qu’elles retirent leurs investissements dans l'objectif de faire chuter le média.

Mardi dernier, le géant de l’alimentaire Kellog’s a rejoint le mouvement en annonçant qu’il retirait ses publicités du média au cœur de la polémique. Kris Charles, un des porte parole de la marque confiait à Bloomberg qu’il travaillait « régulièrement avec les acheteurs d’espace publicitaire afin de s’assurer que les médias sur lesquels la marque est présente respectent bien les valeurs de celle-ci » .

En réponse, le média a décidé de lancer une campagne de boycott contre Kellog’s autour du hashtag #dumpkellogs en expliquant

Kellogg’s a annoncé mardi sa décision de retirer ses investissements publicitaires de breitbart.com car ses 45 millions de lecteurs mensuels ne « partagent pas les valeurs de la marque »

Quel impact ?

  • En 7 h 75 000 signatures avaient été enregistrées, ce chiffre a désormais passé les 115 000.
  • La marque média en profite également pour relayer toutes les informations qui pourraient nuire à l’image de la marque comment ce récent article qui dénonce le fait que Kellog’s fasse travailler des enfants…
  • Le combat est activement relayé sur Twitter.

Marques, marques-médias et valeurs

Les marques doivent-elles aligner les valeurs prônées dans leurs campagnes de publicité avec celles véhiculées dans les médias où elles achètent de la pub ?

 

Désormais catégorisée de « gauche » la marque Kellogg’s se trouve au milieu d’un débat politique qui pourrait bien la dépasser… Vous avez dit crise ?

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. AM dit :

    Enfin une marque qui a des convictions et vous êtes en train de lui tirer dessus ?
    Surtout que 115 000 signatures comparées aux 318 millions d'habitants des etats unis est-ce bien grave ?
    Et combien d'autres sans rien dire vont se ranger derrière Kellog's suite à leur prise de position ?
    On vit en 2016, et qu'une marque prenne position devient une nécessité !

    • Jeremy Lopes dit :

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Loin de nous l'idée de tirer sur la marque Kellogg's ! Nous rapportons les faits. Et comme vous, nous pensons en effet qu'il est essentiel que les marques prennent position et soient cohérentes avec leurs valeurs.

  2. Le Flou dit :

    Je boycott aussi Kellogg , pas parce que je supporte ce site américain qui ne m'intéresse pas, mais parce que c'est bourré d'OGM et d'huile de palme.

  3. exo dit :

    je boycotte kellog's car c'est degueulasse tout simplement, et ca date pas d'hier .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.