boom-abonnements-digitaux

Deloitte prédit un boom des abonnements aux médias digitaux en 2018

Bonne nouvelle, de plus en plus d'internautes sont prêts à payer l'information qu'ils consomment sur le web selon le cabinet de conseil Deloitte qui prédit l'explosion des abonnements digitaux en 2018. Et voit un véritable mode de financement des médias.

Alors qu'il y a quelques années, on ne prêtait aucun avenir au modèle payant sur Internet, le cabinet de conseils, Deloitte penche au contraire pour un équilibre entre revenus publicitaires et abonnements d'ici fin 2020. Dans son dernier rapport du secteur des technologies, médias et télécommunications, le cabinet de conseil prédit 20 millions d'abonnements digitaux d'ici à la fin de l'année dans le monde. Par ailleurs plus d'un adulte sur deux dans les pays développé possèdera au moins deux abonnements payants en 2018, et quatre fin 2020.

 

 

Payer pour de l'info de qualité

Alors que l'on pensait le pari de la presse payante perdu, les millennials sont de plus en plus nombreux à être prêts à mettre la main à la poche pour obtenir de l'info de qualité, lassés de l'info 100% digitale financée par la pub. De nombreuses publications américaines, dont le New York Times et le Washington Post, ont vu une forte hausse des abonnements sur la tranche d'âge 18-34 ans. Côté média, le ratio revenus publicitaires / abonnements qui est aujourd'hui, autour de 10/90 pour certains médias, devrait passer à 50/50 d'ici à fin 2020.

 

La mécanique de l'abonnement

Pour réussir à « ferrer » le lecteur, les médias ont commencé à comprendre le mécanisme de seuil de déclenchement d'achat à savoir la proportion de contenus placée en « libre service » contre celle pour laquelle le lecteur devra payer. « Par exemple, indique l'étude, les jours de grandes publications, l'accès au contenu est illimité. Certains des internautes ayant consulté le site s'abonneront une fois le paywall mis en place à nouveau. »  Le cabinet américain évoque la réussite de médias aux États-Unis comme le New York Times par exemple qui a séduit 2,5 millions d'abonnés en ligne. Autre exemple de réussite, le Washington Post. Le quotidien a dépassé un million d'abonnés en 2017, soit 145% de plus qu'en 2016.

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

  1. […] Pourquoi donc la segmentation est si peu traitée dans le secteur média ? Il est probable que ceci soit dû aux changements assez radicaux qui se sont opérés sur ce marché récemment. En effet, après une décennie de questionnements sur le modèle économique, les médias ont aujourd’hui digéré, voire embrassé, la transition numérique. Ils sont désormais convaincus que le modèle payant en ligne est la garantie de leur pérennité économique. Mener leur audience à l’abonnement numérique est désormais crucial. D’ailleurs, les excellents résultats 2017 du New York Times ou du Washington Post montrent que cette stratégie est gagnante. Pourtant, même si les abonnements numériques du journal Le Monde en France sont en passe de dépasser les abonnements papier, il n’en reste pas moins que la moyenne des abonnements numériques sur la presse en France est plutôt de l’ordre de 7% en moyenne. Cela laisse donc un énorme potentiel, d’autant plus que les utilisateurs sont prêts : une récente étude Deloitte prédit que d’ici fin 2018. 50% des adultes auront 2 abonnements à des médias en ligne …. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.