2

Connaissez-vous réellement le Poulpe ?

Le 13 oct. 2016

Rencontre avec M. Poulpe, trublion du PAF, qui amuse les internautes avec ses Recettes Pompettes. Savoureux, éthylique, à consommer sans modération.

Monsieur Poulpe… le surnom lui a été donné par ses parents. Ce n’est pas mal trouvé. Il y a de la nonchalance dans la silhouette, et en même temps, comme un céphalopode à huit bras, Monsieur Poulpe peut s’avérer hyperactif. « J’ai besoin de créer, si je ne crée pas je deviens fou. » Réalisateur de vidéos, auteur de bandes dessinées, scénariste, acteur pour Golden Moustache ou Studio Bagel, M. Météo pour « Le Grand Journal » de Canal+… il n’hésite pas à toucher à tout. Mais cette année, on l’aura surtout remarqué pour ses recettes pompettes.

Avant de faire chavirer la Toile, le concept s’est un peu cherché. Avec « Mange mon geek » d’abord, « une émission culinaire un peu bizarre qui apprenait à cuisiner aux gens qui ne savent pas se faire à manger » diffusée sur Nolife. Il y a de l’idée, mais ça ne prend pas. Qu’à cela ne tienne, il rebondit avec un second essai autour de la boisson cette fois. « Il y a trois ans, j’ai réalisé le pilote d’une émission alcoolisée : ivre mort, j’allais interviewer des gens saouls sur des sujets d’actualité hypersérieux. Le problème c’est que mon équipe avait également bu et elle oubliait d’enregistrer le son… » Alors, quand sur « la boîte à images » il découvre « Les Recettes Pompettes », une émission québécoise qui propose une leçon de cuisine bien arrosée... forcément, Monsieur Poulpe s’enthousiasme… « On a tout de suite opté pour YouTube : c’était l’assurance de ne pas s’embourber avec des histoires d’alcool, et de ne pas être limités en durée. Je voulais m’affranchir de cette mode des sketchs de trois minutes sur le Web : j’y ai participé, mais je trouve que l’on tourne en rond depuis quatre-cinq ans. »

Première difficulté ? Trouver les invités. « Le fait que des filles aient participé à l’émission rassure ; les célébrités voient que tu en ressors avec une bonne image, qu’il y a de gros retours presse positifs. Maintenant ce sont les people qui demandent à le faire. » Mais surtout, préparer un plat tout en s'enfilant quelques verres d'alcool avec l’animateur leur permet de parler autrement. « Les gens en ont marre des talk-shows où les invités enchaînent les passages promos et disent partout la même chose. J’ai vu ça à Canal+ : les invités s’emmerdent à tenir le même discours, les animateurs s’emmerdent à poser les mêmes questions, et au final le public s’emmerde à regarder. Je trouvais intéressant de péter ce truc-là. »

L’invité dont il rêve ? Catherine Deneuve. Ce qui l’énerve ? Les polémiques autour de la loi Évin et du caractère irresponsable de l’émission. « Quand tu veux réguler les vidéos sur Internet, tu ne vas pas sur « Recettes Pompettes » mais plutôt sur Daesh, la pornographie infantile… » Son public, lui, ne se lasse pas. « Preuve que l’on a ce besoin de revenir à quelque chose de rabelaisien : le bon pinard, la bonne bouffe et surtout l’humour. »

Cet article est paru dans L’ADN 8 – Le Poulpe est un de nos 42 superhéros de l’innovation. Pour commander votre revue, cliquez ici.

Philippe Katerine - Les Recettes Pompettes
François-Xavier Demaison - Les Recettes Pompettes
Frédéric Beigbeder - Les Recettes Pompettes
Stéphane Bern - Les Recettes Pompettes
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.