premium 1
premium 1 mobile
The New York Times illustration graphique pour l'annonce dark web

Les 5 actus médias qu'il ne fallait pas manquer

Le 2 nov. 2017

Le New York Times se lance sur le dark web pour briser les frontières de l'information, Snapchat traque votre navigation web, Brut veut vivre le rêve américain... les médias explorent de nouveaux territoires.

Le New York Times se lance sur le dark web pour se rendre plus accessible

Le dark web ne sert pas qu'à acheter des armes, il propose aussi de s'informer en tout anonymat. Le New York Times lance une version parallèle de son site web dans les tréfonds du web. Uniquement accessible via le réseau TOR (qui permet d'accéder au dark web, un réseau de sites web inaccessibles via Google), cette expérimentation entend rendre accessible les colonnes du média au plus grand nombre possible, indépendamment des régimes politiques et de la censure. Ainsi, le New York Times a désormais son .onion, un service caché de TOR qui permet de dissimuler l'adresse IP et donc les coordonnées géographiques des utilisateurs pour une sécurité maximale. Le média s'explique : « Le New York Times relaie les histoires du monde entier, et nos colonnes sont très lues aux quatre coins du globe. Certains de nos lecteurs choisissent d'utiliser Tor pour accéder à notre contenu car ils ne peuvent pas accéder à notre site internet ; ou parce qu'ils s'inquiètent au sujet de la cyber-surveillance ; ou qu'ils sont sensibles au respect de leur vie privée ; ou plus simplement parce qu'ils préfèrent s'informer comme cela ». Le Times insiste sur l'aspect expérimental du projet : certaines fonctionnalités sur son site .onion ne sont pas encore actives et de nouvelles seront déployées par vague. Vous pouvez vous y essayer dès à présent... mais seulement avec Tor. Partez à la conquête du dark web : https://www.nytimes3xbfgragh.onion/.

via GIPHY

Brut, le média 100% vidéo, veut vivre le rêve américain

Lancé depuis seulement un an, Brut vient d'ouvrir un bureau aux États-Unis. Le nouveau média, qui vise le milliard de vues par mois pour ses vidéos d'ici 2018, dont 400 millions de vues rien qu'aux États-Unis, compte sur sa stratégie d'internationalisation pour se développer. Renaud Le Van Kim, co-fondateur de Brut, a ainsi précisé au Figaro vouloir s'ouvrir à de nombreux pays, dont le Royaume-Uni. La plateforme, conçue pour les millennials, précise enfin la levée de 10 millions d'euros pour financer son développement d'ici janvier 2018. Alors que ses finances sont déjà à l'équilibre en France, Renaud Le Van Kim pense pouvoir engendrer des bénéfices d'ici 2019.

brut_adn

Les services de vidéos éphémères Instagram Stories et Whatsapp Status de plus en plus populaires

Alors que l'utilisation de Snapchat stagne à environ 170 millions d'utilisateurs, les stories d'Instagram et les Status de WhatsApp, deux entreprises de Facebook, battent des records d'audiences avec plus de 300 millions d'utilisateurs chacun. Auparavant totalement dépassés en termes de technologie, les deux services dépassent aujourd'hui allègrement Snapchat en fréquentation avec des fonctionnalités identiques comme les filtres ou la réalité augmentée... bientôt des Bitmojis ?

via GIPHY

Word se met à l'écriture inclusive

Après la vive polémique de ces dernières semaines, l'écriture inclusive fait son chemin dans les esprits et notamment chez Microsoft. L'outil Office de Microsoft a récemment été mis à jour afin d'intégrer cette nouvelle écriture, qui lutte contre la domination masculine sur la langue française. Le logiciel Word intègre ainsi une option « langage inclusif », une nouvelle fonctionnalité qui permet, pour Microsoft, de cibler le langage genré qui serait à même d'exclure, rejeter ou stéréotyper un sexe ou une catégorie de population. Comme le précise Canard PC Hardware, vous ne pourrez pas, avec cette option activée, parler d'Indiens d'Amérique mais plutôt d'Autochtones, non plus d'handicapés mais de personnes ayant des limitations fonctionnelles physiques ou mentales. Le Figaro note que le logiciel Word remplace un terme par un autre terme moins genré pour obtenir une écriture inclusive, ainsi Microsoft ne reprend pas à proprement parler la graphie à point recommandée pour que le langage soit neutre (« policier.ère.s »,« infirmier.ère.s »,« ami.e.s », etc.).

Snapchat lance Snap Pixel, un outil pour récolter de très nombreuses informations sur les utilisateurs

Snapchat permet désormais aux annonceurs de traquer ce que vous faites juste après avoir vu l'une de leurs publicités et ainsi récolter de précieuses informations sur vos habitudes. Facebook, Twitter et Google utilisent cette technologie depuis très longtemps. Snapchat arrive en dernier après avoir vivement critiqué ce procédé. Ainsi, en 2015, Evan Spiegel, CEO de Snapchat, précisait : « J'ai eu ce matin une publicité à propos d'un produit que je pensais brièvement acheter hier, ça devient vraiment gênant (...) Snapchat cherche à ne pas être trop invasif, le respect de nos utilisateurs est primordial ». Snap Pixel permet précisément aux annonceurs d'intégrer quelques lignes de codes sur les sites visités par l'utilisateur juste après avoir visionné une publicité sur l'application. En d'autres termes, les annonceurs pourront étudier votre comportement sur le web après que vous ayez utilisé Snapchat. L'outil permet notamment aux entreprises de mesurer l'efficacité de leurs campagnes publicitaires et d'optimiser leurs dépenses. Dans un premier temps, Snap Pixel permettra aux publicitaires d'accéder à vos données et les analyser durant les 28 jours suivant une de vos interactions avec une publicité. Mais Snapchat annonce que dès la fin d'année, les entreprises pourront cibler des groupes spécifiques, permettant ainsi un retargeting intempestif, qui permettra aux publicités et donc aux marques de vous traquer au long de votre navigation web.

via GIPHY

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.