habillage
premium1
Twitter

Twitter bientôt transformé en coopérative ?

Le 20 avr. 2017

Cette proposition sera débattue lors de la réunion annuelle des actionnaires le 22 mai.

Selon un document déposé auprès du SEC (Securities and Exchange Commission), la semaine dernière, le réseau à l’oiseau bleu envisage de se faire racheter par ses utilisateurs et de se transformer en coopérative.

« Les actionnaires demandent que Twitter engage des consultants avec une expérience significative dans la gouvernance d'entreprise, incluant de préférence la transformation de groupes en coopérative ou possédés par les salariés, pour préparer un rapport sur la nature et la faisabilité de vendre la plateforme à ses utilisateurs (...). Le rapport demandé devra être disponible aux actionnaires et investisseurs le 1er octobre 2017 », peut-on lire dans le document.

Pour valoriser cette proposition, les actionnaires prennent comme exemple la franchise de football Green Bay Packers (valorisée 2,35 millards de dollars par « Forbes » ), Recreational Equipment de l'Associated Press (créée en 1846, celle-ci est l'une des plus vieilles coopératives du monde) pour tenter de convaincre les dirigeants de Twitter encore réticents : « Nous pensons que préparer un rapport sur la nature et la faisabilité de vendre la plateforme à ses utilisateurs (...) serait une mauvaise allocation des ressources et une distraction pour notre conseil d'administration ».

L'idée du rachat de Twitter par ses utilisateurs a vu le jour en septembre dernier alors que de nombreux géants américains - Verizon, Disney, Salesforce et Microsoft – s’étaient montré intéressés pour finalement abandonner les uns après les autres. Problème ? Le réseau ne permet pas de générer des profits aux actionnaires. Contre toutes attentes, des Twittos, via le hashtag #WeAreTwitter, ont émis l’idée de le racheter directement. Un mouvement porté par le journaliste Nathan Schneider et qui a permis de récolter plus de 3 500 signatures sur change.org .

« Wall Street pense que Twitter est un échec parce que le réseau ne permet pas de générer des profits aux actionnaires (...) Voilà pourquoi Twitter est en vente et le risque que le nouveau propriétaire ruine notre plateforme chérie avec une poursuite restreinte au profit est réel. », avançait alors la pétition.

Affaire à suivre donc…
(Via Les Echos)
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.