habillage
smile

REVOLV : la startup qui veut personnaliser vos contenus

Le 23 janv. 2017

Interview de Tim Knight, CEO de la société Revolv.

Quelle est la mission de Revolv ?

Tim Knight : Notre mission est de rendre les contenus dynamiques afin qu'ils s'adaptent aux audiences. Nous aidons les marques à proposer des expériences plus personnalisées en utilisant des données non-intrusives pour délivrer des messages contextualisés. Nous aidons les marques à être réactives à l’environnement de leurs consommateurs.

Nous sommes encore en version Beta mais nous allons très prochainement lancer notre service dans l’application Shopify, nous sommes également en discussions avec trois acteurs de l’affichage qui cherchent à combler le fossé entre affichage digital, offline et online.

Quel(s) bénéfice(s) pour les marques qui prennent les voies de cette personnalisation ?

T. K. : Le problème avec le marketing aujourd’hui, est qu’il est relativement statique, même si les choses changent. Tout est pensé en fonction d’une marque émettrice qui choisit ce qu’elle veut pousser ou des approches saisonnières où le même message est poussé sur tous les points de contacts.

Au lieu de pousser un message émetteur de type « c’est notre nouveau produit, achetez-le » nous aidons les marques à construire des messages personnalisés type : « ce produit est parfait pour vous parce que (raison X), il vous irait parfaitement ». S’il est plus facile d’entendre le bénéfice pour les acteurs du e-commerce, nous sommes persuadés que cette approche de personnalisation s’applique à l’ensemble des secteurs.

Avec une expérience plus personnelle, nous pouvons aider les consommateurs à trouver ce qu’ils veulent plus rapidement et plus facilement. Cela nous permet également de mieux les connaître et de mieux les représenter. C’est un bénéfice aussi bien pour les entreprises que pour les consommateurs.

Cette approche sera très prochainement la norme. Il y a une belle opportunité pour les marques qui intégreront cette personnalisation dès maintenant.

Avec Revo.lv nous essayons de rendre ce processus simple en nous appuyant sur les intelligences artificielles. Nous travaillons principalement pour des grandes marques mais notre objectif est de faire en sorte que chaque petite boutique puisse utiliser notre solution pour augmenter ses ventes.

 

Est-ce que cette future norme de la personnalisation révolutionne aussi la façon de produire du contenu ?

T. K. : Je pense qu’il y a 3 approches.

La première est d’envisager un maximum de possibilités et de contextes pour construire une bibliothèque de scenarii avec les messages adaptés à chaque cible, et d’apprendre, à travers le temps du comportement de ces cibles pour toujours mieux adapter le contenu.

La deuxième est de rester tactique en adaptant le contenu à chaque occasion comme beaucoup de marques le font déjà, lorsqu’elles adaptent leurs contenus aux températures par exemple.

La troisième serait de mêler les tactiques historiques à celles permises par les I.A. Les marques pourraient ainsi mêler les étapes du parcours d’achat avec du contenu ultra personnalisé en fonction de la cible, le tout combiné à de l’emailing, de l’affichage, et les réseaux sociaux. Toute cette quantité de données, et de situations pourra facilement être traitée grâce aux I.A. pour un marketing d’une extrême précision et donc plus efficace.

Ce que je veux dire c’est qu’il ne faut le voir comme « un truc créatif » où la seule logique serait de « produire plus de contenus pour en mettre partout ». Cette précision des contenus est avant tout orientée vers le consommateur.

 

Toujours dans la lignée de cette personnalisation, comment voyez-vous le futur des médias et des contenus ?

La personnalisation profonde sera la norme. La connaissance profonde des audiences sera omniprésente. Ce sera la nouvelle norme qui résonnera à chaque instant dans la vie des gens. L’intelligence artificielle sera très proche de nous, de notre quotidien, à tel point qu’une marque ou un média qui ne l’utiliserait pas paraîtrait comme hors norme.

Nous aurons un rapport automatisé aux marques et aux médias dans lequel le seul levier de différenciation sera la personnalité de l’I.A., ses intentions et sa prévenance.

 
Jeremy Lopes - Le 23 janv. 2017
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.