habillage
premium 1
premium1
actu_32283_vignette

Une expo disruptive au Château de Versailles

Le 25 juin 2016

Depuis mardi 7 juin Olafur Eliasson investit les jardins et l’intérieur du château de Versailles, et ce jusqu’au 30 octobre 2016. Une impressionnante cascade a notamment été installée dans le Grand Canal.

L’artiste danois est connu pour ses réalisations dantesques, plus particulièrement pour son coucher de soleil Weather Project dans le Turbine Hall de la Tate Modern à Londres ou encore son installation Ice Watch, place du Panthéon à Paris, composée d’échantillons du cercle arctique.

Depuis mardi dernier, huit œuvres insolites meublent tout Versailles, cinq dans le château et trois à l’extérieur. Brume, miroirs, lumière et cascade emplissent le domaine du Roi Soleil, et l'animent d'une étrange vie. La beauté originale du lieu, bien que respectée, est totalement revisitée : la perception des visiteurs s'en trouve changée, presque bouleversée. 

Olafur Eliasson explique qu'il a proposé sa vision d'un Versailles qui donnerait du pouvoir aux gens. Son exposition invite les visiteurs à prendre contrôle de l'expérience, plutôt que de n'être qu'un simple spectateur de leur visite, et d'être immobile face à la grandeur du Château. L'installation leur demande d'utiliser leurs sens, de se préparer à l'inattendu, et de voir le paysage prendre forme au fil des mouvements. « Créer une intervention artistique qui modifie le sentiment des visiteurs et offre un point de vue contemporain sur cet héritage fort » a été pour lui un « défi exaltant ». Il ajoute que pour lui, «l’art est un coproducteur du réel, de notre sens du présent, de la société et de l’unité des hommes. C’est très inspirant d’avoir à travers l’art l’opportunité de coproduire la perception actuelle de Versailles ».

Catherine Pégard, présidente du château de Versailles, présente l'exposition d'Olafur Eliasson comme un lieu où « les astres peuvent se rencontrer, l'horizon se dérober, et toutes nos perceptions se brouiller ». 

 

Olafur Eliasson succède au plasticien britannique Anish Kapoor qui avait vu son œuvre Dirty Corner vandalisée à plusieurs reprises. Le château de Versailles avait présenté son travail dans le cadre de ses expositions annuelles, qui présentent des artistes qui établissent un « discours original entre leurs oeuvres et le Château et les jardins de Versailles  »

 

L'exposition est visible tous les jours, sauf le lundi, de 9 h à 18 h 30

Entrée : de 13 à 15 €.

Entrée gratuite dans les jardins tous les jours de 8 h à 20 h 30 sauf les jours de Grandes eaux musicales ou de Jardins musicaux

Plus d'informations sur www.chateauversailles.fr

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.