premium 1
premium 1 mobile
nike spacecamp

Un entraînement de cosmonaute pour une paire de Nike

Le 19 juin 2017

Quand on aime, on ne compte pas les gouttes de sueur : pour le lancement de l’édition spéciale des Mars Yard 2.0, Nike envoie ses clients dans un camp d’entrainement spatial…

L’histoire de la collab’ entre Tom Sachs et Nike ne date pas d’hier. En mai 2012, l’artiste présentait les NikeCraft Mars Yard, des baskets inspirées de ses relations avec les scientifiques de la NASA. Conçue comme une chaussure ultra-performante, les résultats escomptés n’étaient pourtant pas au rendez-vous… « Elle avait passé le test du feu. Le test de résistance. Le test de souplesse. Elle avait passé tous les tests ! Mais quand nous avons commencé à l’utiliser, elle ne remplissait pas le contrat », explique Tom Sachs. « Ce n’est que lorsque vous portez vraiment un vêtement que vous pouvez l’évaluer… Nous avons donc utilisé des nouveaux matériaux ».

NikeCraft Mars Yard 2.0

Pendant 5 ans, Tom Sachs et les designers de Nike ont travaillé pour améliorer la durabilité de la chaussure. Pas idiot : si l’obsolescence programmée est vivement critiquée quand il s’agit de tech, l’industrie de la mode n’est pas à l’abri de se voir attaquer sur le terrain. Plus solide, plus souple, la NikeCraft Mars Yard dans sa V2 a de quoi convaincre les sneakerheads.

Mais là où Nike frappe fort, c’est surtout dans l’expérience du lancement. Inspirée du quotidien de Tom Sachs, l’aventure est là pour éprouver l’envie des clients les plus assidus. « Une journée dans le studio de Tom Sachs commence avec une tasse de café fort et une série d’exercices physiques », peut-on lire sur le site de la marque. « J’ai remarqué que certaines personnes du studio, en vieillissant, développaient les mêmes symptômes ‘’d’usure’’ que moi ; j’ai voulu essayer de préserver les jeunes gens qui s’impliquent corps et âme dans leur travail – je ne voulais pas qu’ils aient des problèmes de dos », explique l'artiste. Il n’en fallait pas plus pour instaurer une routine musclée au sein du studio, où les équipes s’entraînent ensemble.

Le camp d’entraînement spatial pensé pour Nike s’inspire de ces entraînements, à travers une série d’obstacles mentaux et physiques. Ceux qui s’y aventurent pourront tester leur mental, leur corps, et leur force de caractère.

vestiaires Nike Spacecamp

Evidemment, l’exercice n’est pas vain : les plus persévérants (mais pas forcément les plus sportifs – les exercices étant conçus pour être accessibles à chacun), auront accès à la vente des NikeCraft Mars Yard V2 en avant-première.

La stratégie de Nike permet d’immerger le consommateur dans un storytelling poussé : pas besoin de publicité, ici on vit le produit. La démarche s’inscrit dans l’initiative de la marque qui vise à mettre en avant son client, plutôt que de glorifier un athlète – auquel il est parfois difficile de s’identifier – et de le féliciter de son effort. C’est aussi ça, le sport…

récompense Nike Space Camp

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.