premium 1
bouche muselée

404 ERROR : quand Amazon veut bloquer la concurrence

Le 19 juin 2017

La firme a déposé un brevet qui prévoit de bloquer l’accès aux sites concurrentiels depuis le wifi de ses magasins physiques.

Alors qu’en 2015, Amazon annonçait ouvrir sa première librairie physique à Seattle, que l'entreprise ouvrait, au même endroit mais un an plus tard, son premier magasin alimentaire appelé Amazon Go et qu’elle vient d’annoncer le rachat de la chaîne américaine d’épiceries bio Whole Foods, le géant de la vente en ligne semble vouloir occuper le terrain, physiquement.

Nouvelle stratégie, nouvelles règles. Dans un article publié le 16 juin, Numerama révèle le dépôt d’un brevet par la marque. Celui-ci empêcherait les consommateurs d’aller voir la concurrence, depuis le wifi des enseignes physiques d’Amazon. Impossible pour le client, dès lors, de consulter le prix d’un produit non étiqueté Amazon afin d’être sûr qu'il réalise la meilleure affaire.

Alors que l’on a tous « checké Amazon » pour voir s’il n’y avait pas moins cher, l’entreprise semble vouloir interdire la réciproque. Le dispositif, conçu en 2012, est intitulé « Contrôle du shopping en ligne dans un magasin physique ». Il stipule, notamment, que « pour les vendeurs physiques, il existe un scénario négatif dans lequel un client consulte des produits […] puis vérifie son prix en ligne pour acheter ledit produit depuis une enseigne en ligne. » « Le commerçant physique, est-il précisé, paye un espace de vente, des vendeurs, la gestion d’un inventaire de produits, et d’autres dépenses, sans pouvoir réaliser une vente. » Ironique, non ?

Le brevet permettrait, en plus de bloquer l'accès à certains sites, « l’envoi d’une contre-offre », d'après Numerama. Ainsi, si vous essayez de faire jouer la concurrence, Amazon pourra vous proposer une réduction de son cru sur le produit que vous convoitez. De même, le dispositif, qui utilise la géolocalisation, pourra alerter un vendeur afin qu’il vienne vous remettre sur le droit chemin et vous conseiller. Seule solution, donc : utiliser sa connexion 3G ou 4G pour se libérer du joug d'Amazon.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.